Nouvelle Génération d´Auteurs

les mots de la NGA
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Votre Poème

Aller en bas 
AuteurMessage
Antigone
Rang: Administrateur
avatar

Nombre de messages : 626
Age : 34
Localisation : Bruxelles
Date d'inscription : 10/10/2004

MessageSujet: Votre Poème   Lun 29 Nov à 1:26

Je pense que nous avons tous un poème préféré... un poème que l´on a vécu comme une révélation, un poème qui symbolise à nos yeux ce qu´est véritablement la poésie. Dans ce sujet vous pourrez nous faire partager ce poème. Pour éviter les dérives, il ne faudra en choisir qu´un seul par personne. Votre poème.

En ce qui me concerne, Les Fleurs du Mal de Baudelaire contiennent des dizaines de poèmes qui me transportent... Mais je vais me contenter de l´Invitation au Voyage.


Mon enfant, ma soeur,
Songe à la douceur,
D'aller là-bas, vivre ensemble!
Aimer à loisir,
Aimer et mourir,
Au pays qui te ressemble!
Les soleils mouillés,
De ces ciels brouillés,
Pour mon esprit ont les charmes,
Si mystérieux,
De tes traîtres yeux,
Brillant à travers leurs larmes.

Là, tout n'est qu'ordre et beauté,
Luxe, calme et volupté.

Des meubles luisants,
Polis par les ans,
Décoreraient notre chambre;
Les plus rares fleurs
Mêlant leurs odeurs
Aux vagues senteurs de l'ambre,
Les riches plafonds,
Les miroirs profonds,
La splendeur orientale,
Tout y parlerait
A l'âme en secret
Sa douce langue natale.

Là, tout n'est qu'ordre et beauté,
Luxe,calme et volupté.

Vois sur ces canaux
Dormir ces vaisseaux
Dont l'humeur est vagabonde;
C'est pour assouvir
Ton moindre désir
Qu'ils viennent du bout du monde.
—Les soleils couchants
Revêtent les champs
Les canaux, la ville entière
D'hyacinthe et d'or;
Le monde s'endort
Dans une chaude lumière

Là, tout n'est qu'ordre et beauté,
Luxe, calme et volupté.

_________________
Big Boss of the NGA
La langue française est une noble langue alors respecte-la, espèce de petit con!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Candleinthestorm

avatar

Nombre de messages : 589
Age : 35
Localisation : ENV-Alfort
Date d'inscription : 11/10/2004

MessageSujet: Re: Votre Poème   Lun 29 Nov à 1:39

Pour moi ce sera "Le Dormeur du Val", de Rimbaud. Ma révélation poétique, si je puis dire...

Le dormeur du val

C'est un trou de verdure où chante une rivière,
Accrochant follement aux herbes des haillons
D'argent ; où le soleil, de la montagne fière,
Luit : c'est un petit val qui mousse de rayons.

Un soldat jeune, bouche ouverte, tête nue,
Et la nuque baignant dans le frais cresson bleu,
Dort ; il est étendu dans l'herbe, sous la nue,
Pâle dans son lit vert où la lumière pleut.

Les pieds dans les glaïeuls, il dort. Souriant comme
Sourirait un enfant malade, il fait un somme :
Nature, berce-le chaudement : il a froid.

Les parfums ne font pas frissonner sa narine ;
Il dort dans le soleil, la main sur sa poitrine,
Tranquille. Il a deux trous rouges au côté droit.

_________________
UneBougieDansLaTempête, membre de la Nouvelle Génération d'Auteurs...



Les rues sont pleines de ces bonheurs que les gens trop souvent piétinent.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://fritesauvin.canalblog.com/
Coralie
Invité



MessageSujet: Re: Votre Poème   Lun 29 Nov à 10:55

Je suis pas sûre d'avoir eu une révélation poétique comme vous le concevez mais, le premier poème que j'ai aimé, c'est du prévert et j'hésite entre page d'écriture et le message.

Je vous mets le message

La porte que quelqu'un a ouverte
La porte que quelqu'un a refermée
La chaise où quelqu'un s'est assis
Le chat que quelqu'un a caressé
Le fruit que quelqu'un a mordu
La lettre que quelqu'un a lue
La chaise que quelqu'un a renversée
La porte que quelqu'un a ouverte
La route où quelqu'un court encore
Le bois que quelqu'un traverse
La rivière où quelqu'un se jette
L'hôpital où quelqu'un est mort.
Revenir en haut Aller en bas
Lune
Invité



MessageSujet: Re: Votre Poème   Lun 29 Nov à 14:18

la révélation pour moi ca a été l'"ariette oubliée" de Verlaine, recité par une amie très chère... Ca a étté le declic, la semence de tout en moi... puis bien longtemps apres, cela a germé et donné ce que vous lisait. il m'aura fallu des années...

Ariette oubliée


Il pleure dans mon coeur
Comme il pleut sur la ville
Quelle est cette langueur
Qui pénètre mon coeur ?

O bruit doux de la pluie
Par terre et sur les toits !
Pour un coeur qui s'ennuie
O le chant de la pluie !

Il pleure sans raison
Dans ce coeur qui s'écoeur ;
Quoi ! Nulle trahison ?...
Ce deuil est sans raison.

C'est bien la pire peine
De ne savoir pourquoi
Sans amour et sans haine
Mon coeur a tant de peine.
Revenir en haut Aller en bas
Hiraeth Dùnadan
Floodeuse en série
Floodeuse en série
avatar

Nombre de messages : 468
Age : 27
Localisation : les Terres Sauvages
Date d'inscription : 11/11/2004

MessageSujet: Re: Votre Poème   Lun 29 Nov à 22:48

Mais moi ma révélation ce n'est pas un poème, c'est des pièces de théâtres : Antigonde d'Anuilh et Ondine de Giraudoux. Ca m'a traumatisée à vie!
Donc je mettrai rien na

_________________

"C'est en écrivant qu'on devient écrevisse" Hans Arp
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.perdu.com
Antigone
Rang: Administrateur
avatar

Nombre de messages : 626
Age : 34
Localisation : Bruxelles
Date d'inscription : 10/10/2004

MessageSujet: Re: Votre Poème   Lun 29 Nov à 23:07

Tu pourrais mettre un extrait de l´une des deux pièces... Enfin c´est toi qui voit!

_________________
Big Boss of the NGA
La langue française est une noble langue alors respecte-la, espèce de petit con!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hiraeth Dùnadan
Floodeuse en série
Floodeuse en série
avatar

Nombre de messages : 468
Age : 27
Localisation : les Terres Sauvages
Date d'inscription : 11/11/2004

MessageSujet: Re: Votre Poème   Lun 29 Nov à 23:19

le problème c'est que dsn ce cas là je mets tout

bon c'est pas grave, je ne vous mets pas ma révélation mais un de mes poèmes préférés :
Être ange
C'est étrange
Dit l'ange
Être âne
C'est étrâne
Dit l'âne
Cela ne veut rien dire
dit l'ange en haussant les ailes
Pourtant
Si étrange veut dire quelque chose
étrâne est plus étrange qu'étrange
Dit l'âne
Étrange est
Dit l'ange en tapant des pieds
Étranger vous-même
dit l'âne
Et il s'envole.

J. Prévert

_________________

"C'est en écrivant qu'on devient écrevisse" Hans Arp
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.perdu.com
Invité
Invité



MessageSujet: Apollinaire   Ven 10 Déc à 18:46

Voici un de mes préférés, tout au moins le seul dont je me souvienne intégralement par coeur...

Nuits Rhénanes de Guillaume Apollinaire

Mon verre est plein d'un vin trembleur comme une flamme
Ecoutez la chanson lente d'un batelier
Qui raconte avoir vu sous la lune
Sept femmes tordre leurs cheveux verts et longs jusqu'à leurs pieds

Debout chantez plus haut en dansant une ronde
Que je n'entende plus la chanson du batelier
Et mettez près de moi toutes les filles blondes
Au regard immobile, aux nattes repliées

Le rhin le rhin est ivre où les vignes se mirent
Tout l'or des nuit tombe en tramblant s'y refléter
La voix chante toujours à en râle-mourir
Ces fées aux cheveux verts qui incantent l'été

Mon verre s'est brisé comme un éclat de rire
Revenir en haut Aller en bas
Tornade
Plume active
Plume active
avatar

Nombre de messages : 201
Localisation : Là où commence le chemin de l'obscurité...
Date d'inscription : 16/11/2004

MessageSujet: Re: Votre Poème   Jeu 20 Jan à 17:45

Moi, mon poème préféré est "Si..." de Rudyart Kipling. Il est vraiment très beau...

Si tu peux conserver ton courage et ta tête
Quand tous les autres les perdront ;
Si tu peux rencontrer Triomphe après Défaite
Et recevoir ces deux menteurs d’un même front,
Si tu peux être amant sans être fou d’amour,
Si tu peux être fort sans cesser d’être tendre
Et, te sentant haï, sans haïr à ton tour,
Pourtant lutter et te défendre ;

Si tu peux supporter d’entendre tes paroles
Travesties par des gueux pour exciter des sots,
Et d’entendre mentir sur toi leurs bouches folles
Sans mentir toi-même d’un mot ;
Si tu peux rester digne en étant populaire,
Si tu peux rester peuple en conseillant les rois
Et si tu peux aimer tous tes amis en frères
Sans qu’aucun d’eux soit tout pour toi ;

Si tu sais méditer, observer et connaître
Sans jamais devenir sceptique ou destructeur,
Rêver, mais sans laisser ton rêve être ton maître,
Penser sans n’être qu’un penseur ;
Si tu peux être dur sans jamais être en rage,
Si tu peux être brave et jamais imprudent,
Si tu sais être bon, si tu sais être sage
Sans être moral ni pédant ;

Si tu peux voir détruit l’ouvrage de ta vie
Et sans dire un seul mot te mettre à rebâtir,
Ou perdre en un seul coup le gain de cent parties
Sans un geste et sans un soupir ;
Alors les Rois, les Dieux, la Chance et la Victoire
Seront à tout jamais tes esclaves soumis
Et, ce qui vaut mieux que les Rois et la Gloire,
Tu seras un homme, mon fils.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
haemo
Petite plume
Petite plume
avatar

Nombre de messages : 90
Localisation : ENV d Alfort
Date d'inscription : 06/01/2005

MessageSujet: Re: Votre Poème   Jeu 20 Jan à 18:15

eh bien pour ma part c'est un poeme de baudelaire...

L'homme et la mer

Homme libre, toujours tu chériras la mer !
La mer est ton miroir ; tu contemples ton âme
Dans le déroulement infini de sa lame,
Et ton esprit n'est pas un gouffre moins amer.

Tu te plais à plonger au sein de ton image ;
Tu l'embrasses des yeux et des bras, et ton coeur
Se distrait quelquefois de sa propre rumeur
Au bruit de cette plainte indomptable et sauvage.

Vous êtes tous les deux ténébreux et discrets :
Homme, nul n'a sondé le fond de tes abîmes ;
Ô mer, nul ne connaît tes richesses intimes,
Tant vous êtes jaloux de garder vos secrets !

Et cependant voilà des siècles innombrables
Que vous vous combattez sans pitié ni remord,
Tellement vous aimez le carnage et la mort,
Ô lutteurs éternels, ô frères implacables !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Carpe Di
Invité



MessageSujet: Re: Votre Poème   Ven 21 Jan à 22:34

Non c pas juste Lune,c mon poeme a moi ca,mon premier que j'ai lu et qui m'as donné envie de m'intéresser plus a la lecture.
Revenir en haut Aller en bas
Anarkia
Invité



MessageSujet: Re: Votre Poème   Jeu 27 Jan à 17:41

Moi en fait je ne me souviens pas quel poeme ma donné envie d'ecrire, je crois que j'avais ca dans le sang quand je suis née lol. Mais je vais vius mettre mon poeme préféré de Baudelaire tiré Des Fleurs Du Mal. (Baudelaire etant un de mes poetes pereferé)

TRISTESSE DE LA LUNE

Ce soir, la lune rêve avec plus de paresse ;
Ainsi qu'une beauté, sur de nombreux coussins,
Qui d'une main distraite et légère caresse
Avant de s'endormir le contour de ses seins,

Sur le dos satiné des molles avalanches,
Mourante, elle se livre aux longues pâmoisons,
Et promène ses yeux sur les visions blanches
Qui montent dans l'azur comme des floraisons.

Quand parfois sur ce globe, en sa langueur oisive,
Elle laisse filer une larme furtive,
Un poète pieux, ennemi du sommeil,

Dans le creux de sa main prend cette larme pâle,
Aux reflets irisés comme un fragment d'opale,
Et la met dans son coeur loin des yeux du soleil.
Revenir en haut Aller en bas
Lux
Invité



MessageSujet: Re: Votre Poème   Ven 17 Juin à 16:58

salut!! (premier message)
J'ai toujours aimé écrire mais des romans ou des nouvelles.Le premier poeme qui m'a marquée et donné envie de m'essayer à la poesie c'est celui ci,ma boheme,de Rimbaud:
Je m'en allais, les poings dans mes poches crevées;
Mon paletot soudain devenait idéal;
J'allais sous le ciel, Muse, et j'étais ton féal;
Oh! là là! que d'amours splendides j'ai rêvées!

Mon unique culotte avait un large trou.
Petit-Poucet rêveur, j'égrenais dans ma course
Des rimes. Mon auberge était à la Grande-Ourse.
Mes étoiles au ciel avaient un doux frou-frou

Et je les écoutais, assis au bord des routes,
Ces bons soirs de septembre où je sentais des gouttes
De rosée à mon front, comme un vin de vigueur;

Où, rimant au milieu des ombres fantastiques,
Comme des lyres, je tirais les élastiques
De mes souliers blessés, un pied près de mon coeur!
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Votre Poème   Sam 18 Juin à 1:48

Très joli poème!

Un des rares que je connaisse (pratiquement) par coeur!
Revenir en haut Aller en bas
moi
Grande plume
Grande plume
avatar

Nombre de messages : 127
Age : 24
Localisation : PaRiS
Date d'inscription : 19/12/2005

MessageSujet: Re: Votre Poème   Lun 19 Déc à 3:01

mon poeme c'est josé maria de heredia, soir de bataille et victor hugo, melancolia et demain des l'aube... (vi y'en a plein!)
donc voila ces trois la je les trouve geniaux!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Votre Poème   

Revenir en haut Aller en bas
 
Votre Poème
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Poème] - Gentille moquerie - G
» Votre Anime préferé !
» Quel est votre capitaine préféré ? Argumentez !
» Le penseur de Rodin, un Poème
» La musique qui a marquer votre jeunesse

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Nouvelle Génération d´Auteurs :: Le salon de thé :: Qui sommes-nous?-
Sauter vers: