Nouvelle Génération d´Auteurs

les mots de la NGA
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Hommage au lapin.

Aller en bas 
AuteurMessage
Candleinthestorm

avatar

Nombre de messages : 589
Age : 35
Localisation : ENV-Alfort
Date d'inscription : 11/10/2004

MessageSujet: Hommage au lapin.   Mer 1 Déc à 15:04

Suit une oraison funèbre rédigée par Antigone et moi-même, afin de rendre hommage aux nombreux lapins morts pour la science lors des TP destinés aux étudiants vétérinaires...

Hommage aux lapins morts pour la science du TD de physio des D1…
Co-écrit par Amandine DEBLIR et Guillaume VANHOVE.

Salle de TP de physio. Lumière blanche et crue. Reflets menaçants d’instruments chirurgicaux. Le barbare s'approche calmement, seringue à la main.

Le Barbare :
« Ola, maître lapinou!
Que vous me semblez beau, que vous me semblez doux ! »

Le Lapin :
« Barbare ! Barbare ! Que tu as de grandes aiguilles! »

Le Barbare :
« C´est pour mieux abréger ton souffle et ta vie! »

Le Lapin :
« Barbare ! Barbare ! Que tu as de grands scalpels! »

Le Barbare :
« C'est pour dilacérer tes chairs tendres et frêles! »

Le Lapin :
« Barbare ! Barbare ! Que tu as de grands cathés! »

Le Barbare :
« C'est pour mieux t'injecter ces drogues si variées! »

Sur ces dires, le barbare enfile ses gants de latex, anesthésie le lapin, et, transfiguré, entame sa sinistre besogne.

Le Barbare :
« Voilà ! Le sang jaillit en ruisseaux écarlates !
Un dernier soubresaut de tes petites pattes :
L´expérience commence; l´expérience finit,
Au terme de sept heures où l´on joua ta vie… »

Les professeurs de physio et les assistants forment les chœurs :

Les Chœurs :
« Pendant que ton bourreau lui, était à la fête,
Tu gisais, innocent, victime au poil si doux...
Mais dans ce monde où même les vétos sont fous
Il n'y a pas de place pour les petites bêtes... »

Le Barbare :
« C'est le sourire aux lèvres, mon pauvre animal,
Que j'instille en tes veines, ce KCl létal!
Déjà ton coeur faiblit, déjà ton coeur s'arrête,
Et voilà que d'un coup, tu n'es plus, pauvre bête! »

Nettoyant ses outils, le barbare s'interroge:

Le Barbare
« Et bien, s'en est fini, de ce pauvre lapin...
Maintenant que j'y pense, était-ce un mal ? Un bien ?
Voici que l'air me manque, voilà que je suffoque...
Ce ne sont pas des choses, qu'on fait à notre époque !
Est-ce moi qui, cruel, ai tué l'animal ?
Ô funeste destin! Expérience fatale! »

Le barbare, désespéré par son geste, sort de la salle où il vient de tuer un innocent (levant les yeux au ciel) :

« Je l´ai fait ! Honte à moi ! Je suis un assassin !
Le destin du lapin était entre mes mains !
De quel droit ai-je pris la vie de cette bête ?
Suis-je un Dieu ? Un démon ? Je doute, je tempête !
Mais je n´ai pas voulu, ou pas pu le sauver !
Pourrais-je encore rire sachant que j´ai tué ? »

Après cette tirade émouvante, le barbare se prend la tête dans les mains. Arrive l´âme du lapin :

L’Âme du Lapin :
« Qu´as-tu fait malheureux ! Que te dis ta conscience ?
Ma vie n´a pas de prix ? Mon âme, d´existence !
Malheur à toi, véto, d´avoir pu oublier
Que chaque vie mérite d´être considérée! »

L´âme du lapin quitte la scène sous les gémissements redoublés du barbare. Celui-ci, interloqué, se rappelle sa vocation première:

Le Barbare :
« Ô rage ! Ô désespoir ! Ô scalpel ennemi !
N'ai-je donc tant vécu, que pour cette infamie ?
Moi qui voulais cent fois, sauver les animaux
Voilà que j'assassine ! De grâce ! C'en est trop... »

Arrive la fiancée du barbare ; ce dernier se précipite vers elle.

La Fiancée :
« Non ! Ne me touche pas ! N´approche pas ta main
Vile et tachée de sang de mon cœur, de mon sein !
Comment ai-je pu aimer cet être méprisable
Qui, en tuant de sang froid, s´est rendu coupable ! »

Le Barbare :
« Maintenant que j'y pense c'est inconcevable !»

La Fiancée :
« Je gémis en pensant aux étreintes passées ;
Je frissonne de honte aux émois envolés… »

Le Barbare :
« Mais ce sang qui me tâche tu peux le laver!
Et ce funeste sort, nous pouvons l'oublier ! »

La Fiancée :
« Non…
Telle Lady MacBeth au crime irréparable,
Tes mains resteront sales ! Tu n´es plus qu´un coupable !
Hors de ma vue, ma honte ! Je m´en vais t´oublier
Sous des cieux purs et frais, où l´âme peut voler ! »

La fiancée s´en va sans un regard en arrière. L'âme du funeste lapin revient :

L’Âme du Lapin :
« Désormais tout amour te sera interdit !
Avons-nous déjà vu, un assassin épris ?
Le cœur léger d'amour, l'âme chargée de sang ?
Tu n'en es pas capable : tu n'es qu'un dément ! »

La mère du barbare arrive.

Le Barbare :
« Ah ! Ma mère ! Ma seule ! Mon unique !
Que me vaut ces tourments ? Ne sont-ils pas tragiques ?
Reprends-moi dans tes bras, tu le faisais naguère,
Pour éponger d'un coup, ces larmes trop amères... »

La Mère :
« Je ne suis pas plus mère que tu n´es innocent
Ô Douleur de ma chair ! ô cancer de mon sang !
Ta seule vue m´exècre et me met au supplice :
Telle que tu me vois, je n´ai pas eu de fils ! »

La mère sort. Fondu au noir sur le véto désespéré. Les chœurs entonnent dans l’obscurité, sur un air triste :

« Tu mourus un Mardi, pauvre petite bête !
Innocent massacré sur l´autel de la science !
La vie est trop injuste, Lapin, quand on y pense.
Mais il est des vétos que jamais rien n´arrête ! »

Rideau.

_________________
UneBougieDansLaTempête, membre de la Nouvelle Génération d'Auteurs...



Les rues sont pleines de ces bonheurs que les gens trop souvent piétinent.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://fritesauvin.canalblog.com/
Hiraeth Dùnadan
Floodeuse en série
Floodeuse en série
avatar

Nombre de messages : 468
Age : 28
Localisation : les Terres Sauvages
Date d'inscription : 11/11/2004

MessageSujet: Re: Hommage au lapin.   Mer 1 Déc à 15:50

mdrrrrrrrrrrr c'est génial, tu pourrais pas faire un du même genre pour les vers de terre qui se sont fait arracher la tête pour qu'on voie leurs chromosomes??

_________________

"C'est en écrivant qu'on devient écrevisse" Hans Arp
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.perdu.com
Plume
Modératrice consciencieuse et infatigable
avatar

Nombre de messages : 207
Localisation : entre ici et ailleurs mais toujours là quand il faut!!!
Date d'inscription : 29/10/2004

MessageSujet: Re: Hommage au lapin.   Mer 1 Déc à 16:30

Et il y a aussi ces pauvres pauvres grenouilles des TP de Physiologie Animale du Deug de Bio... Paix à leurs âmes pour tous les animaux morts pour de pauvres étudiants qui n'ont rien demandé et qui s'ils le pouvaient ne seraient pas dans en ce lieu au moment de la dissection...

Enfin moi j'aime ce texte et leurs auteurs qui sont magnifiquement mettre en scène l'abominable calvaire de ce pauvre pauvre lapinou... J'aime la façon dont apparaissent les personnages un à un pour donner leur avis (unanime) sur l'affreux crime...

Enfin pour conclure moi j'aime...

_________________
Je suis pas un grand écrivain mais j'écris quand même... Et je vous lis toujours pour mon plus grand plaisir!!

Et heu aussi Antigone, Hiraeth et Torny, c'est quand la suite??? Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Hommage au lapin.   Ven 10 Déc à 19:33

Et c'est une barbare qui ne peut qu'acquiescer... Mais ce que l'histoire ne raconte pas, c'est tout ce qu'on lui a enlevé à ce pauvre lapinou...

Alors je me permets de rajouter:

Par un coup de scalpel plus chanceux que fortuit
Les nerfs vague et freinateur furent découpés
Enlevant au lapin toute chance de vie
Qui restaient après la pose des deux cathés...
L'euthanasie devint la seule solution
Pour éviter les souffrances à ce lapin mignon...

Alors, en hommage à ce cher rongeur disparu, entonnons tous en choeur une chanson qui le lavera du déshonneur...:
(sur un air de chantal goya)

"ce matin, un lapin
a tué un chasseur!
C'était un lapin qui
Avait un fusil
"

Et si vous pouviez y adjoindre la chorégraphie, l'âme du petit lapinou sera au paradis!!!!
Revenir en haut Aller en bas
Candleinthestorm

avatar

Nombre de messages : 589
Age : 35
Localisation : ENV-Alfort
Date d'inscription : 11/10/2004

MessageSujet: Re: Hommage au lapin.   Lun 3 Jan à 20:20

Et bien une bonne nouvelle pour débuter cette année 2005, qui semble être favorable à la NGA : cet hommage aux lapins vient d'être publié dans "Les Echos d'Alforie", le mensuel de l'école vétérinaire d'Alfort! C'est un petit journal d'étudiants, mais c'est déjà un début...
Vive la NGA! Et vive la physio!

Oh puis non... Juste la NGA... Pas la physio! Very Happy

_________________
UneBougieDansLaTempête, membre de la Nouvelle Génération d'Auteurs...



Les rues sont pleines de ces bonheurs que les gens trop souvent piétinent.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://fritesauvin.canalblog.com/
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Hommage au lapin.   Lun 3 Jan à 21:15

COMMENT CA VIVE LA PHYSIO??? T'EN AS PAS EU ASSEZ CE MATIN??????????????????????
Revenir en haut Aller en bas
Candleinthestorm

avatar

Nombre de messages : 589
Age : 35
Localisation : ENV-Alfort
Date d'inscription : 11/10/2004

MessageSujet: Re: Hommage au lapin.   Lun 3 Jan à 23:36

Eh eh! Mais lis jusqu'au bout! Après j'ai corrigé : PAS LA PHYSIO JUSTE LA NGA !!!

_________________
UneBougieDansLaTempête, membre de la Nouvelle Génération d'Auteurs...



Les rues sont pleines de ces bonheurs que les gens trop souvent piétinent.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://fritesauvin.canalblog.com/
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Hommage au lapin.   Mar 4 Jan à 0:19

oui mais quand même, tu l'as dit!!!
beuargh!:
Revenir en haut Aller en bas
Antigone
Rang: Administrateur
avatar

Nombre de messages : 626
Age : 35
Localisation : Bruxelles
Date d'inscription : 10/10/2004

MessageSujet: Re: Hommage au lapin.   Mer 5 Jan à 23:50

Ca va donner tiens, dans ma biographie officielle... "Son premier texte publié parlait de l´assassinat d´un lapin..."
Remarquez Jo Rowling a écrit à six ans l´histoire d´un lapin qui s´appelait Lapin... Et voyez où elle en est aujourd´hui... Et plus près de nous, une certaine Hiraeth écrivait cette citation que je n´oublierai jamais "Petit crachin / Rentrent petits lapins" (j´espère que je ne me suis pas trompée). Bref l´un dans l´autre un lapin c´est un bon thème pour débuter une brillante carrière littéraire!

_________________
Big Boss of the NGA
La langue française est une noble langue alors respecte-la, espèce de petit con!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hiraeth Dùnadan
Floodeuse en série
Floodeuse en série
avatar

Nombre de messages : 468
Age : 28
Localisation : les Terres Sauvages
Date d'inscription : 11/11/2004

MessageSujet: Re: Hommage au lapin.   Jeu 6 Jan à 15:29

ça t'a marqué ce poueme, et puis plus prezs de nous ça fait quand même il y a 8 ans

huit ans Shocked qu'est ce que j'ai fait pendant ces huit ans?? Shocked

_________________

"C'est en écrivant qu'on devient écrevisse" Hans Arp
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.perdu.com
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Hommage au lapin.   Ven 7 Jan à 1:37

n'empêche que si ça se trouve, ce mignon petit poème de jeunesse va augurer une fulgurante carrière littéraire, comme JK Rowling!!! Alors que peut-être que ces huit ans n'ont pas été perdus...colors

N'empêche que pauvres petits lapinous... Et pourquoi ne pas parler des vaches, chevaux, chiens et chats morts pour la science pour les dissections des étudiants vétérinaires????
Revenir en haut Aller en bas
Antigone
Rang: Administrateur
avatar

Nombre de messages : 626
Age : 35
Localisation : Bruxelles
Date d'inscription : 10/10/2004

MessageSujet: Re: Hommage au lapin.   Ven 7 Jan à 1:43

Ah malheureusement c´est trop tard, on a épuisé toute l´originalité du thème!

_________________
Big Boss of the NGA
La langue française est une noble langue alors respecte-la, espèce de petit con!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Hommage au lapin.   Ven 7 Jan à 1:48

bon alors si on ne peut rien faire pour eux, ayons au moins une petite pensée pour eux... et pour les étudiantsqui les découpent...
Ceci dit il y a une différence, car on ne les torture pas de leur vivant, on peut les tripatouiller sans remords puisqu'ils sont déjà morts avant de voir arriver les scalpels des barbares déchaînés!!!
Revenir en haut Aller en bas
haemo
Petite plume
Petite plume
avatar

Nombre de messages : 90
Localisation : ENV d Alfort
Date d'inscription : 06/01/2005

MessageSujet: Re: Hommage au lapin.   Sam 8 Jan à 15:53

eh bien je redécouvre c petit hommage avec grand plaisir, en effet la première fois que je l'avais lu c'était bien sur les échos d'Alforie!!!
je ne savais pas qui en étaient les auteurs mais je l'avais trouvé assez formidable et criant de vérité! si vous en avez d'autres du même style n'hésitez pas!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Hommage au lapin.   

Revenir en haut Aller en bas
 
Hommage au lapin.
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» hommage à cochonfucius
» Hommage aux vieux jouets
» Godiveau de veau, de volaille ou de lapin
» Le p'tit monde de Jeannot Lapin (intro)
» 4 déc - En hommage à mon grand-père (DT MonScrapbook)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Nouvelle Génération d´Auteurs :: Les textes de la NGA :: Autres-
Sauter vers: