Nouvelle Génération d´Auteurs

les mots de la NGA
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Karastias ou le peuple du sable [titre provisoire]

Aller en bas 
AuteurMessage
Hiraeth Dùnadan
Floodeuse en série
Floodeuse en série
avatar

Nombre de messages : 468
Age : 28
Localisation : les Terres Sauvages
Date d'inscription : 11/11/2004

MessageSujet: Karastias ou le peuple du sable [titre provisoire]   Lun 10 Jan à 21:00

Bon c'est un début de romans que j'ai écrit il y a longtemps mais j'ailerais savoir si ça vaut la peine que je le continue

Le probleme c'est que même si c'est pas trop mal ça paraaîtra forcément nul à cause du chef d'oeuvre que Antigone a posté juste avant

Ils étaient arrivés un beau jour d'automne, alors que le ciel était sur le point de se coucher. Les enfants couraient en avant, s'émerveillant devant la mer. Ils étaient vêtus de tuniques courtes et allaient pieds nus, comme leurs parents, indifférents aux arrêtes aiguës des pierres anguleuses. Ils étaient en tout une quarantaine, peut-être plus, peut-être moins. Ils avaient humés l'air encore chaud du soir tombant, remué le sable blanc du bout des orteils, et avaient souri. Ils s'étaient installés.

Depuis, les jours, les mois, puis les années avaient passé.Ils vivaient toujours sur la plage, dormant sous d'étranges tissus tendus entre les rochers. Ils igonraient la chasse, l'élevage ou l'agriculture ; ils ne vivaient que de ce que la mer daignait leur accorder. Elle les nourrissait et eux la respectait et la craignait ; ils ne s'y baignaient jamais. Ils ne s'éloignaient jamais non plus des rives, craignant aussi ce qu'ils auraient trouvé à l'intérieur des terres. Le temps continuait à passer ainsi.

C'est au matin d'un jour d'été que naquit Karastias, dont le nom signifie "celui qui marche sur le sable". Sa mère était comblée, mais triste : le père de l'enfant était mort quelques mois plus tôt d'un mal inconnu qui l'avait foudroyé en quelques jours. Tout la mère que la malheureuse avait éprouvé pour lui, elle le reporta sur son fils, et celui-ci grandit entouré de l'affection maternelle. Il apprit comme les autres à courir sur les rochers, à ramasser des palourdes, et à deviner le temps en regardant le ciel.

Ce matin-là, Karastias s'était réveillé très tôt Il se leva et sortit sans bruit pour ne pas réveiller aussi sa mère et tous ceux qui dormaient sous le même abri. Le vent glacé le prit à la gorge et lui renvoya ses cheveux dans les yeux. Il approchait de sa seizième année et songea avec envie à ceux qui avaient déjà 15 ans et pouvaient enfin se couper les cheveux. Il bailla, s'étira, puis s'en alla vers les rochers pour une promenade matinale.




Bon le reste je l'ai déjà écrit, ça vaut la peine que je le mette ici?

_________________

"C'est en écrivant qu'on devient écrevisse" Hans Arp


Dernière édition par le Lun 10 Jan à 21:47, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.perdu.com
eltrol
Grande plume
Grande plume
avatar

Nombre de messages : 128
Date d'inscription : 17/10/2004

MessageSujet: Re: Karastias ou le peuple du sable [titre provisoire]   Lun 10 Jan à 21:14

Oui, bien sûr. Le seul problème, c'est qu'on ne voit pas où va mener l'histoire, on n'a pas grand chose à se mettre sous la dent..L'ambiance est presque posée (on se doute qu'il y ait plein de choses à voir après!!).
Je voudrais beaucoup effleurer le problème..il y en a toujours..
Sinon, c'est super bien écrit je trouve..tout en douceur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hiraeth Dùnadan
Floodeuse en série
Floodeuse en série
avatar

Nombre de messages : 468
Age : 28
Localisation : les Terres Sauvages
Date d'inscription : 11/11/2004

MessageSujet: Re: Karastias ou le peuple du sable [titre provisoire]   Lun 10 Jan à 21:46

mlerci eltrol
je sais que c'est court, mais là je le retape entierment et ça m'epuise... bon alors je mets le reste :

Quand il revint, les autres s'affairaient déjà, les adultes attachant leurs ceintures pour retenir leur tunique, les plus jeunes se peignant les cheveux avec leurs doigts. Bientôt, tous furent prêts et partirent en direction de la mer. Oh bien sur ils n'avaient pas la prétention de s'en apprcocher, mais elle s'était retirée au loin et ils avaient faim. Les petits couraient déjà devant à la recherche de couteaux. Karastias, lui, se contentait de marcher nonchalament en regardant autour de lui. Il avait une prédiléction pour les pétoncles : ces stupides bestioles ne pouvaient pas s'empêcher de se manifester en envoyant de petits jets d'eau. Une fois repérées, il ne suffisait que de les ramasser. Moins fatigant que de creuser comme les gamins. Karastias en avait déjà attrapé une bonne dizaine lorsqu'il remarqua qu'il avait les pieds dans l'eau. la mer était traîtresse et commençait déjà à remonter. Il repartait lentement vers la côte lorsqu'il entendit des cris derrière lui. Il se retourna ; loin, là où le ciel rejoint la mer, il vit une minuscule silhouette se débattre dans l'eau et reconnu avec effroi sa mère. Il jeta à terre sa récolte de coquillages et courut vers elle pour lui porter secours ; mais une longue silhouette encapuchonée le retint fermement par le bras. Karastias, gagné par la panique, se débattit tant et si bien que le capuchon de l'autre tomba. Karastias hurla de plus belle ; il venait de reconnaître Makaratias, dont les cheveux avaient été coupés il y avait moins d'une semaine.
"Lâche-moi! Ce n'est pas parce que tu es un crâne rasé que tu as tous les droits! Laisse moi aller l'aider! Elle est en train de se noyer! C'est ma mère!
-C'est...trop....tard, haleta Makarastias. Elle... s'est approchée...trop...près...C'est...trop..tard", répéta-t-il.
En effet, dans un dernier soubresaut, les flots avalèrent la mère de Karastias.
La mer ne rendit pas son coeur le lendemain. Ni le jour d'aprés. Karastias allait comme un zombi, ne parlant plus, ne dormant plus, ne mangeant plus. Un soir pourtant, sa décision fut prise. Il mangea, but, puis alla dormir avec les autres. Au matin, quand le peuple des sables se réveilla, il était parti.
Il marchait depuis une heure lorsque le soleil se leva. Il était vêtu de la même tunique que d'habitude et avait pour tout bagage une besace contenant quelques provisions. Il était parti. Il était parti car il en avait assez, assez de tout. Sa mère était encore jeune, elle n'avait pas le droit de mourir! Comment avait-elle pu lui faire ça? Ele n'avait pas le droit! Il envait assez aussi des regards chargés de pitié que lui lançait les autres, sans oser lui parler! le soleil commençait à descendre et il avançait toujours, ressassant de sombres pensées. Autour de lui, la végétation changeait. les pins avaient fait place à de grands arbres aux feuilles étranges dont il ne connaissait pas le nom. Les maigres herbes du littoral avaient disparu au bénéfice de plantes grasses. Karastias marcha des jours et des jours, mangeant peu, dormant à peine, comme s'il voulait mettre le plus de distance possible entre lui et la mort de sa mère, entre lui et la réalité. Il ne rencontra personne, juste quelques bêtes craintives. Bientôt, ses provisions furent épuisées. Il ne savait pas quoi manger autour de lui. Qu'était-il venu faire loin de chez lui? Voulait-il mourir lui aussi? Il continua, se persuadant qu'il n'avait pas faim, non pas du tout. Une seule chose comptait, avancer... Sa faiblesse gagnait du terrain, mettre un pied devant l'autre, encore et encore, devenait de plus en plus pénible.... Et ce soleil, ce soleil qui tapait sur sa nuque, comme s'il voulait y creuser un trou à lui tout seul..... Avancer encore le pied.... Karastias se sentit happé dans un trou noir, et puis plus rien.




Donc voila, la question est la suivante : est-ce que ça merite que je le retravaille et que je le continue ou je peux jeter directos?

_________________

"C'est en écrivant qu'on devient écrevisse" Hans Arp
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.perdu.com
CassieBlack
Nouveau
Nouveau
avatar

Nombre de messages : 15
Localisation : Sooomewhere, over the rainbow-ow-ow
Date d'inscription : 09/01/2005

MessageSujet: Re: Karastias ou le peuple du sable [titre provisoire]   Lun 10 Jan à 22:17

J'espère que je ne vais pas te vexer, ce n'est pas mon but, loin de là, mais je dirais que ça mériterait d'être retravaillé. Enfin, en même temps, ça vient peut être de ma trop longue journée de cours, mais j'ai eu un peu de mal à suivre l'histoire.
Cela dit, je te rassure, tu écris très bien (j'en ai marre de tout le monde qui écrit mieux que moi, snif lol) donc, je dirais, retravailles-y dessus.
Enfin, en même temps, je suis loin d'être une experte, peut être d'autre te diront que c'est parfait Wink
Bises ^_^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.fictionpress.com/~cassieblack
Hiraeth Dùnadan
Floodeuse en série
Floodeuse en série
avatar

Nombre de messages : 468
Age : 28
Localisation : les Terres Sauvages
Date d'inscription : 11/11/2004

MessageSujet: Re: Karastias ou le peuple du sable [titre provisoire]   Lun 10 Jan à 22:31

je suis contente que tu sois franche cassie, et en plus ça me fait plaisir parce qu'entre la poubelle et le retravail tu me dis qu'il vaut miueux choisir le retravail donc merci

je sais bien que si je veux le continuer il faudra que je me repenche dessus, je l'ai ecrit il y a longtemps et je l'ai retapé tel quel.

_________________

"C'est en écrivant qu'on devient écrevisse" Hans Arp
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.perdu.com
Antigone
Rang: Administrateur
avatar

Nombre de messages : 626
Age : 35
Localisation : Bruxelles
Date d'inscription : 10/10/2004

MessageSujet: Re: Karastias ou le peuple du sable [titre provisoire]   Mar 11 Jan à 0:06

Ce qui me choque le plus, c´est l´absence de dialogues... L´action est très rapide : avec cet extrait on a déjà vu la naissance du héros, la mort de sa mère et son départ... Je vais répéter bêtement ce que disent mes profs de litterature: Une fiction est une série d´évènements qui arrivent à un personnage que l´on a été amené à aimer, ou auquel on s´identifie.

Et comme ça va très vite, on n´a pas le temps d´apprécier Karastias, et donc on ne peut pas souffrir de ce qui lui arrive, ou espèrer le meilleur pour lui... Il faudrait en fait que tu introduises beaucoup plus longuement le personnage, et la vie en communauté, les liens qui l´unissent à sa mère, ses sentiments, ses rêves... Afin qu´on puisse avoir l´impression de le connaître, et donc vouloir le suivre une fois qu´il lui arrive quelque chose.

Par exemple Stephen King met toujours 200 pages environ avant de faire véritablement commencer l´histoire. Si tu as lu "Ca", tu comprendras ce que je veux dire. Mais ça nous permet de nous attacher aux personnages, et de ne plus lâcher le bouquin par la suite!

_________________
Big Boss of the NGA
La langue française est une noble langue alors respecte-la, espèce de petit con!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hiraeth Dùnadan
Floodeuse en série
Floodeuse en série
avatar

Nombre de messages : 468
Age : 28
Localisation : les Terres Sauvages
Date d'inscription : 11/11/2004

MessageSujet: Re: Karastias ou le peuple du sable [titre provisoire]   Mar 11 Jan à 0:09

alors en fait j'ai plusieurs trucs à dire

peut etre que vous ne correspondez pas au public visé j'aimerais bien avoir l'avis de la petite soeur d'antigone . Si ça lui plait pas non plus (dommage je l'aurais bien vu avec la mention "pour les enfants qui savent déjà lire tous seuls" ), je repose ma question : est-ce que ça vaut vraiment la peine que je me repenche dessus en suivant vos conseils, ou est-ce qu'il vaut mieux que je laisse tomber pour me concentrer sur d'autres trucs?

_________________

"C'est en écrivant qu'on devient écrevisse" Hans Arp
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.perdu.com
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Karastias ou le peuple du sable [titre provisoire]   Dim 16 Jan à 14:26

Non, à mon avis, retravaille-le, re-trifouille-le re bidouille le ... Le sujet peut être prometteur si tu arrives à lui donner un peu plus d'accroche: ne livre pas tout toutde suite au lecteur... Laisse lui letemps de s'attacher ) l'histoire... Et surtout laisse le sur sa fin à la fin d'un chapitre, afin qu'il ait envie de lire la suite pour savoir ce qui se passe... Mais ne dévoile jamais les clés de l'intrigue rapidement, laisse le temps au lecteur de s'intéresser et de se frustrer du fait de lire et de ne pas avoir de réponse... Mais il ne faut pas en abuser! Il faut savoir doser!
Aussi je te conseille de prendre un cobaye pour tes écrits (genre qqun de la nga par ex!!!) avant de les faire lire à tout le monde... Mais bon c'est qu'un conseil et les conseils c'est fait pour ne pas être suivis...
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Karastias ou le peuple du sable [titre provisoire]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Karastias ou le peuple du sable [titre provisoire]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Mystère ? (titre provisoire) - PG-13 - Mozart Opéra Rock - Flo/Mikele
» Le jeu des chaises ( titre provisoire)
» First contact (titre provisoire.) -16 ans.
» 29 Mars 2013 : Ca va sentir la bête! (titre provisoire)
» Le poëte et la faucheuse [titre provisoire ?]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Nouvelle Génération d´Auteurs :: Les textes de la NGA :: Projets de romans-
Sauter vers: