Nouvelle Génération d´Auteurs

les mots de la NGA
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Episode trois

Aller en bas 
AuteurMessage
Antigone
Rang: Administrateur
avatar

Nombre de messages : 626
Age : 35
Localisation : Bruxelles
Date d'inscription : 10/10/2004

MessageSujet: Episode trois   Sam 5 Mar à 3:51

Résumé de l´épisode précédent: Pendant que Mary-Sue pleure sur le fauteuil en cuir de vachette tout neuf de Veronica, Stephen rencontre Kelly, une blonde sur-siliconée employée à la mairie (ben oui, qui d´autre aurait pu employer une blonde?)…


- Je suis enchantée de faire votre connaissance, Stephen. A un point que je ne peux décrire…

(Stephen ne répond pas, trop occupé à penser à des choses désapprouvées par le pape avant le mariage. Son père verse trois verres de vin rouge et les tend à l´assistance, enfin pas à vous, je veux dire à Kelly et Stephen. Enfin il en garde un pour lui. Oh et puis vous avez compris.)

- Buvons ensemble à ce renouveau! Bientôt les Ophiolitains disparaîtront de cette ville qu´ils pourrissent de leur présence larvaire et révolutionnaire à la fois, à un tel point que j´en attrapperai presque des cheveux blancs…
- Oh voyons cher Andrew, ne dites pas de bêtises, ah ah ah!

(Kelly éclate d´un petit rire bête et orgasmique en même temps, ce qui est très dur à faire, il faut bien l´avouer, ça demande des années d´entraînement)

- Kelly, vous êtes délicieuse, mais il faut bien admettre une chose: ces ophiolitains polluent l´atmosphère de notre belle cité! Il faudrait les éradiquer comme des rats pouilleux qu´ils sont!
- Cher Andrew, je suis tout à fait d´accord avec vous. J´ai moi-même proposé un projet de loi afin de nous permettre une lutte plus… active.
- Plus active? (demande Stephen l´air de rien genre je me renseigne et c´est tout) Mais que voulez-vous donc dire, chère Kelly?

(Le visage de Kelly arbore un petit sourire mesquin, on dirait soudainement la version féminine de Rogue quand il s´en prend à Harry. Mais sans les cheveux gras et sans les pouvoirs magiques. Et sans la cape. Et sans la marque du mangemort. Et sans… oh et puis vous avez compris.)

- (Kelly) Je n´attends plus que le feu vert du maire pour vous en parler. Mais la méthode sera expéditive, vous pouvez me croire.
- (Stephen) Hum, le feu vert… un problème de circulation, c´est ça?
- (Kelly) Oh non j´ai une excellente circulation, j´ai effectué un check-up complet à l´hopital et tout va bien, merci.
- (Andrew) Mais nous n´en doutons pas, car qu´est-ce que le doute? Si je doute que je doute, je doute encore, et donc je pense et je pense donc je suis! Aaaah, chère Kelly, je suis sûr que vous allez faire des merveilles. Malheureusement l´heure tourne, je dois vous laisser pour l´instant en tête à tête, seul à seul, pour toute la soirée et plus si affinités car dehors il fait froid et la chaleur humaine est la base du monde et c´est ainsi qu´on fait les bébés. J´ai une réunion avec notre chère maire. A bientôt.

(Andrew s´éclipse, laissant Stephen aux proies aux griffes de la démoniaque Kelly qui finit l´air de rien son verre de vin en faisant une petite moue suggestive, ce qui est également très difficile à faire mais c´est une pro, personne ne vous le cache.
Pendant ce temps Mary Sue se lamente toujours dans le fauteuil flambant neuf de Veronica, mais évidemment elle n´a pas les yeux rouges et pas une mèche ne dépasse de son brushing impeccable.)

- Tu ne peux rien me dire Mary Sue, et pourtant je te vois là, tellement malheureuse qu´on va en parler pendant encore cinq ou six épisodes, et cela m´ouvre le coeur au hachoir comme un boucher qui debiterait une vache en petites rondelles.
- Oh Veronica je suis tellement désolée que moi aussi ca me fend le coeur comme si un délinquant m´explosait la tête avec la crosse de son revolver la nuit dans une ruelle sombre pour me voler mon porte-monnaie…
- Non Mary Sue, n´inverse pas les rôles! Les délinquants, c est nous!
- Je sais que nous c´est nous, et que vous c´est vous mais… Mais lui c´est lui mais non! Je ne peux rien te dire et puis qu´importe après tout! Je suis une résistante! Une révolutionnaire!
- Oui, j´ai toujours su que tu étais une Ophiolitaine dans l´âme… Depuis ta première manifestation pour réduire le prix des bonbons…
- Oh que de souvenirs émouvants tu rappelles à mon âme qui s´émeut, non pas comme la bête à deux pattes mais comme si on le remplissait de douces pensées nostalgiques qui me remuent les tripes à l´air…
- Oui, tu as toujours été forte, mais fragile à la fois Mary Sue, trop fragile, comme un vase Ming mais toi on ne peut pas te mettre sous verre, ni t´enfermer dans un musée avec des cordons de sécurité. Pourtant si je le pouvais je le ferais mais je ne le peux pas, oh mon dieu quel désarroi! Dis-moi donc ce qui te fend en deux comme si tu venais de te casser un ongle!

(Mary Sue se relève, indignée)

- Non Veronica, ne parle pas de malheur!
- Oui je sais c´est dur… trop dur… Mais parfois il faut voir la réalité en face des trous.
- Je t´en parlerai… en temps voulu. En attendant, allons chez la manucure remettre une couche de vernis!
- Oh quelle merveilleuse idée!

(Le téléphone sonne à cet instant précis, et véronica le décroche joyeusement car elle va pas laisser sonner dans le vide non plus)

- Oui… Oui ce serait avec joie! D´accord. A tout de suite.
- Qui c´était?
- John, tu sais ce mystérieux célibataire très riche…
- Oh et que dit-il?
- Eh bien le congrès auquel il devait assister ce week-end a été annulé pour les besoins de l´intrigue. Il a donc décidé de passer son temps libre avec moi… Et bien entendu avec toi.
- Voyons Veronica, que tu es sotte, je ne suis pas d´humeur à plaisanter. Allons chez la manucure, ça me remontera le moral.
- Mais je ne plaisante pas Mary Sue! Il brûle de faire ta connaissance!

(Echange de regards profonds et pénétrants entre les deux jeunes Ophiolitaines… Gros plan caméra sur le visage satisfait de veronica et la mine déconfite de Mary Sue en proie au doute… Mais qu´est-ce que le doute? Car si je doute que je doute je doute encore et… oh et puis vous avez compris.)

Stephen cédera-t-il à l´entreprenante Kelly? Mary Sue sera-t-elle séduite par John l´entrepreneur beau et riche et qu´on a pas encore vu? L´amour impossible entre Mary Sue et Stephen est-il condamné par les lois rigides régissant cette cité impitoyable? Vous le saurez en regardant le prochain épisode de Santa Ophiolita!

_________________
Big Boss of the NGA
La langue française est une noble langue alors respecte-la, espèce de petit con!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tornade
Plume active
Plume active
avatar

Nombre de messages : 201
Localisation : Là où commence le chemin de l'obscurité...
Date d'inscription : 16/11/2004

MessageSujet: Re: Episode trois   Lun 7 Mar à 1:39

Je retrouve mes commentaires entre parenthèses fétiches !
Mais moi je veux savoir. Où qu'elle est la bann de Santa Ophiolita hein ?! Où qu'elle est ?!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hiraeth Dùnadan
Floodeuse en série
Floodeuse en série
avatar

Nombre de messages : 468
Age : 28
Localisation : les Terres Sauvages
Date d'inscription : 11/11/2004

MessageSujet: Re: Episode trois   Lun 7 Mar à 10:09

elle est sur le site officiel tiens

bon et sinon so c'est genial vive toi antigone

_________________

"C'est en écrivant qu'on devient écrevisse" Hans Arp
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.perdu.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Episode trois   

Revenir en haut Aller en bas
 
Episode trois
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Charmed, la série sur la vie de trois sorcières
» Episode 129 : Fairy Tail
» [Figurine] Les trois blobs de la sagesse
» Trois garçons pour quatre filles...
» [Roberts, Nora] L'île des trois soeurs - Tome 1: Nell

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Nouvelle Génération d´Auteurs :: Le salon de thé :: Santa Ophiolita-
Sauter vers: