Nouvelle Génération d´Auteurs

les mots de la NGA
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Le labyrinthe

Aller en bas 
AuteurMessage
Plume
Modératrice consciencieuse et infatigable
avatar

Nombre de messages : 207
Localisation : entre ici et ailleurs mais toujours là quand il faut!!!
Date d'inscription : 29/10/2004

MessageSujet: Le labyrinthe   Mar 8 Mar à 3:28

Encore un texte, je produis en ce moment mais bon chaque texte est différent et le résultat sur le lecteur toujours incertain...
Alors lisez et appréciez ou non...


LE LABYRINTHE




Perdu au milieu d’une rue, je regarde ; partout mes yeux ne rencontrent que le noir. Sombre destin que le mien d’être ainsi perdu au milieu de nulle part sans savoir comment je suis arrivé là !

Je m’avance en tendant les mains, aveugle que je suis dans cette obscurité où je tente de me déplacer lentement. J’écoute mais n’entends rien, les frottements sont les miens…

J’atteins bientôt un mur que je suivrai quoiqu’il arrive, seule réalité palpable sous ma main. Un autre mur s’élève alors, une nouvelle barrière à angle droit avec la première… Un nouveau chemin, qui m’éloigne peut-être de mon but ou me rapproche de la sortie, vers la lumière enfin, peut-être…

Quelque part un cri… Est-ce bien cela ou seulement l’effet de mes pensées confuses et de mon appréhension ?

Comment suis-je arrivé ici déjà ? M’a-t-on porté en ces lieux ou suis-je venu de mon propre chef ? Je ne comprends plus, je ne sais plus…

Quelque chose ici cloche mais je ne sais pas ce que cela peut être… Cela fait des heures que je suis ces murs, mur après mur, le chemin me conduit quelque part mais je ne sais où… Peut-être une farce ? Il ne peut en être autrement.

Je me déplace, donc je vais certainement dans un endroit précis. On ne bouge pas comme ça sans raison : je vais bien arriver quelque part… Je suis un chemin, certes je ne le vois pas mais qu’y puis-je ?

Bizarrement je raisonne encore de façon sensée (enfin j’essaies…) alors que rien ne semblait plus illogique et dénué de sens que tout ce qui m’arrive en ce moment.

Encore hier, tout allait bien, je vivais une vie tranquille et rangée. Je n’étais ni totalement heureux, ni complètement malheureux. Mais j’étais moi-même…

Il y a quand même ici malgré le froid, l’obscurité et le silence, quelque chose qui m’enveloppe comme si ce lieu était une annexe d’un endroit que je connaissais bien et pourtant je suis dans l’incapacité de me retrouver ici.

Encore un cri. Si ça ne pouvait être qu’un cri maintenant j’en suis certain.

La faim se fait cruellement sentir, la soif aussi me tiraille… Cela doit faire une journée entière que j’essaie de suivre les murs sans trouver la moindre issue, ni rencontrer âme qui vive…

Enfin ma main ne trouve plus de mur, celui que je suivais est fini et rien ne me dirige vers un autre chemin. Enfin sorti du cauchemar ? Enfin libre ? Mais toujours dans le noir…

Je repense à ma dernière journée avant cet enfer : j’étais rentré comme d’habitude du travail ; j’avais dû me perdre et atteindre un vieux bâtiment dans lequel j’erre maintenant… Quelqu’un me cherche sûrement, un de mes amis… En restait-il ? Des vrais amis ? Entre les requins travaillant avec moi et ceux que je ne voyais plus depuis des années, faute de temps dans un mensonge commun et pathétique…

Des cris encore, non ce n’était pas des cris mais des plaintes et de longs hurlements aigus déchirant le silence assourdissant… Mais où suis-je donc ? Pourquoi me sentir oppressé alors que je suis sorti. Je ne peux être que dehors, il n’y a plus de mur ; ça ne peut pas être autrement…

Quelque chose m’effleure la tête tandis que je bouge en essayant de trouver un sens à tout ça…

Je sais ce qu’est ce truc qui pend au-dessus de moi, c’est une chaîne, une chaîne pour allumer une lumière enfin… J’hésite encore comme si j’avais peur de la lumière, de découvrir enfin ce qu’on me cache, puis me trouve ridicule puisque c’est ce que je cherche depuis que je suis là… Mais une fois la chaîne tirée je n’aurais d’autre choix que d’accepter ce que je verrais, la vérité telle qu’elle l’est…

Fermant les yeux le plus fort possible comme pour retenir mes derniers espoirs en moi, je tire enfin sur la chaîne et sens sur mon visage la chaleur de la lumière et l’éclat à travers de mes paupières scellées… J’ouvre enfin les yeux pour découvrir ce labyrinthe que j’arpente depuis si longtemps…

Des cris stridents cette fois, mais d’où viennent-ils ? Ils résonnent si fort en moi…

Un morceau de papier sur le sol détourne mon attention et les phrases que je lis me glacent d’effroi. Tout ici était sans issue et le combat perdu d’avance…
Je ne sortirai pas de ce dédalle, jamais… Ce labyrinthe est une prison dans laquelle j’errerai ad vitam æternam

Froisser le papier, le jeter au loin, comme si rien de ce qui était dessus ne pouvait être vrai… Pourtant ces murs me crient de regarder, d’enfin accepter… Ces murs blancs où se reflète la lumière couverts de cette couche épaisse de ce qui pourrait être nuage ou oreiller si ce n’était pas si épais…

Un cri encore mais c’est moi qui le pousse, un long hurlement déchirant la réalité faisant tressaillir la lumière et ramenant l’obscurité…

_________________
Je suis pas un grand écrivain mais j'écris quand même... Et je vous lis toujours pour mon plus grand plaisir!!

Et heu aussi Antigone, Hiraeth et Torny, c'est quand la suite??? Wink


Dernière édition par le Ven 11 Mar à 1:40, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Candleinthestorm

avatar

Nombre de messages : 589
Age : 35
Localisation : ENV-Alfort
Date d'inscription : 11/10/2004

MessageSujet: Re: Le labyrinthe   Mar 8 Mar à 3:41

Même si le sens réel m'échappe (mais c'est souhaité puisqu'il n'y a pas de fin), les réflexions, les sentiments, les impressions, le ressenti du personnage sont rendus à merveille. Et cette peur de la lumière qui apparait au moment de la trouver enfin (non pas que la lumière fasse peur, mais ce qu'elle révèle) - peur de comprendre ce qu'on savait déjà sans oser y croire, refus d'accepter la réalité telle qu'elle est, préférer rester dans le noir froid et glauque avec ses espoirs, plutôt que d'entrer dans la lumière, nu comme un ver, sans espoir, sans espérance, sans possiblité de fuite intellectuelle : j'aime cette image!

Rien que pour cette image mise en scène j'aime ce texte auquel au demeurant je n'y comprend rien dans son histoire.

Mais qu'importe l'histoire puisque le signifié est passé ?

Bravo!

_________________
UneBougieDansLaTempête, membre de la Nouvelle Génération d'Auteurs...



Les rues sont pleines de ces bonheurs que les gens trop souvent piétinent.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://fritesauvin.canalblog.com/
eltrol
Grande plume
Grande plume
avatar

Nombre de messages : 128
Date d'inscription : 17/10/2004

MessageSujet: Re: Le labyrinthe   Mar 8 Mar à 18:47

Moi aimer comprendre, moi vachement curieuse, moi stressée..Mais j'accepte, j'accepte qu'il n'y ai pas de fin, d'explication, c'est pas grave.
(et elle se retourne dignement sans un regard.. )
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tornade
Plume active
Plume active
avatar

Nombre de messages : 201
Localisation : Là où commence le chemin de l'obscurité...
Date d'inscription : 16/11/2004

MessageSujet: Re: Le labyrinthe   Mar 8 Mar à 19:17

{Après le coin des poèmes revoici Tornade qui arrive fièrement, toujours avec ses commentaires à deux balles.}

Eh beh... comme d'hab, c'est très bien Plume ! Et bien que je sois comme Candle et que je ne comprends pas tout, c'est très bien exposé quand même, très bien ressenti (en disant ça je me comprends mais ça va peut-être pas être le cas de tout le monde... ), j'aime !

(Et j'aimerai que tu évites de poster des trucs comme ça à 1h28 et sans m'en prévenir stp !)

{Et Tornade s'en va... mais elle revient, se rendant compte qu'elle a oublié son paquets de commentaires. Ils repartent ensemble très vite...}
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le labyrinthe   

Revenir en haut Aller en bas
 
Le labyrinthe
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Silverberg Robert - L'homme dans le labyrinthe
» PERCY JACKSON (Tome 4) LA BATAILLE DU LABYRINTHE de Rick Riordan
» le labyrinthe de pan
» [Fantastique/Épouvante] Le labyrinthe de Pan de G. Del Toro
» God Save The Queen et Le Labyrinthe de Morphée

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Nouvelle Génération d´Auteurs :: Les textes de la NGA :: Nouvelles-
Sauter vers: