Nouvelle Génération d´Auteurs

les mots de la NGA
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Un oubli te touche

Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Artemis Vi De Jalon
Grande plume
Grande plume
avatar

Nombre de messages : 127
Localisation : Toulon sur Lune
Date d'inscription : 16/02/2005

MessageSujet: Un oubli te touche   Mar 17 Mai à 22:46

Salutaion à tous


Après le silence de mon inspiration je me lance dans un écrit de quelques lignes. Je sens l’ivresse d’un moment de collation pour ma plume. Elle mange les mots tel une abomination humaine à la recherche de saveurs inconnues. Je ne sais pas si ce poème est la hauteur de vos attentes pour une graduation exubérante et même excessive de la qualité de ce site. Alors je vous laisse juger par vous-même, et que la compréhension soit avec vous.
Merci de votre lecture...



Un oubli te touche

Un oubli te méprise, comme la blanche lune t’ignore
Celle qui là haut se brise, comme une dette qui s’honore
Un souffle froid te grise, comme cette personne t’adore
Elle te rappelle la mise, comme cette roue que t’abhorres
Un luxe à la main prise, comme le soleil aux abords

Un sanglot s’harmonise, comme la honte du cador
Qui s’est déjà assise, comme une louange sur le port
Qui chaque jour s’épuise, comme l’amour pour ce porc
Une bonté s’amenuise, comme la douce eau s’essore
Croyez en cette méprise, comme la chante le ténor

Au temps des cerises il n’y a jamais de tort…





Artemis Vi De Jalon
(17/05/2005)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://videjalon.forumactif.com
Hiraeth Dùnadan
Floodeuse en série
Floodeuse en série
avatar

Nombre de messages : 468
Age : 28
Localisation : les Terres Sauvages
Date d'inscription : 11/11/2004

MessageSujet: Re: Un oubli te touche   Mar 17 Mai à 22:53

je suis fatiguée, en fait j'ai rien compris au poeme, c'est dire l'etat de mes neurrones, mais j'ai lu ce poeme à haute voix et ça m'a suffit, les mots se savourent et moi j'aime

_________________

"C'est en écrivant qu'on devient écrevisse" Hans Arp
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.perdu.com
Tickle
Grande plume
Grande plume
avatar

Nombre de messages : 137
Age : 35
Date d'inscription : 29/04/2005

MessageSujet: Re: Un oubli te touche   Mer 18 Mai à 1:17

Je ne sais pas pourquoi mais je n'arrive pas à être touchée par ton poème. Je ne comprends pas pourquoi: le thème m'évoque plein de choses, les mots sont bien choisis, les images vivantes mais quelque chose m'échappe...

Peut être le rythme et la construction qui s'essouflent vite et sonnent de manière lancinante dans la tête, ou bien les rimes en "or", ou le double "qui" ( 7eme et 8eme vers) qui font un peu lourds...mais c'est sûrement personnel!

Bref, j'aurais aimé pouvoir t'en dire plus mais je n'accroche pas trop sur ton poème!

Qu'en pensez-vous?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Artemis Vi De Jalon
Grande plume
Grande plume
avatar

Nombre de messages : 127
Localisation : Toulon sur Lune
Date d'inscription : 16/02/2005

MessageSujet: Re: Un oubli te touche   Jeu 19 Mai à 14:24

Salutation,

Après avoir relu ce poème, je me demande une chose, est ce que j’ai vraiment écris ça ? En fait mes neurones devaient être dans le même état que Hiraeth, ce soir là.
Il manque le sens profond du thème abordé, on ne le comprend pas du tout. Je dois m’être égaré un instant. Mais les rimes pourraient se transformer en sympathiques mélodies si les répétitions ne gâchaient pas tout. Surtout que je n’aime pas me répéter. Je comprends donc parfaitement la critique de Tickle. Merci à toi…


Artemis, qui espère ne plus se perdre dans des exercices étranges et incohérents…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://videjalon.forumactif.com
Hiraeth Dùnadan
Floodeuse en série
Floodeuse en série
avatar

Nombre de messages : 468
Age : 28
Localisation : les Terres Sauvages
Date d'inscription : 11/11/2004

MessageSujet: Re: Un oubli te touche   Jeu 19 Mai à 14:28

j'ai relu le poeme, je suis toujours incapable d'y comprendre quoi que ce soit, c'est vraiment seulement les mots qui me plaisent..... apres pour le sens profond j'y reflechirai quand je serai dansn un meilleur etat ...

_________________

"C'est en écrivant qu'on devient écrevisse" Hans Arp
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.perdu.com
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Un oubli te touche   Jeu 19 Mai à 18:07

Moi non plus je n'y comprends pas grand chose, et en plus le rythme décousu me gêne. Mais sinon l'alternance des rimes répétées me plaît, j'aime bien ce concept, ça demande à être retravaillé à mon avis.
Revenir en haut Aller en bas
IWillwha
Invité



MessageSujet: Re: Un oubli te touche   Jeu 19 Mai à 22:00

Bonjour Artémis
Je te remercie de ton commentaire et de ta proposition mais en fait, il est rare que je revienne sur un texte après publication, quand bien même il conserve ses défauts. Je préfère toujours remettre le métier sur de nouveaux ouvrages. Du coup, je suis venu relire ton poème et la première impression s'est confortée : une idée intéressante que d'utiliser "comme" pour saisir des comparaisons, cela ouvre de nombreuses perspectives (visuelles -gauche/droite- etc) mais ici les correspondances ne fonctionnent pas. Plusieurs visions de la poésie se confrontent sur ce blog ; pour ma part, j'accorde plus d'importance au sens qu'au rythme. Et force est de constater, que du point de vue sémantique, l'ensemble est pauvre.
Il me semble que c'est lorsque le poème marque clairement que la forme est associée au fond, que ce qui est dit n'aurait pas pu être mieux exprimé avec d'autres mots, que le rythme, l'aspect visuel et le signifié, le contenu du poème se confondent et ne font plus qu'un, que l'on a réussi. Cela suppose donc une réflexion sur ce que l'on veut que le poème signifie, pour soi comme pour les autres. Le lecteur devra découvrir une logique à l'ensemble. Or, mais peut-être n'ai-je pas bien lu, je ne perçois rien.
Enfin, pour te donner du courage (parce qu'il faut bien poursuivre) d'une part, mais aussi pour faire passer le message que rien ne naît jamais vraiment spontanément (innutrissez-vous de lectures !), je voudrais te faire part de deux outils que je trouve formidables (les liens suivent). Mais peut-être les connais-tu déjà ?
Bon courage pour la suite.
http://elsap1.unicaen.fr/cgi-bin/cherches.cgi (dico des synonymes)
http://www.barbery.net/lebarbery/index.htm# (dico de rimes)
Revenir en haut Aller en bas
Antigone
Rang: Administrateur
avatar

Nombre de messages : 626
Age : 35
Localisation : Bruxelles
Date d'inscription : 10/10/2004

MessageSujet: Re: Un oubli te touche   Jeu 19 Mai à 22:33

Je trouve ça assez vexant pour Artémis... Il a les outils nécessaires, je pense. Les gens évolueront à leurs propres rythmes. De toute façon, je suis contre l'utilisation de ce genre d'"outils". Où est l'écriture, où est la créativité, si tout ce qu'on nous demande de faire est d'ouvrir un dico en se disant "bon il me faut une rime à dragon... je vais prendre saucisson, allez hop c'est parti j'écris le vers suivant". Où est la poésie de la rédaction?

Un poème n'est pas seulement le résultat fini, c'est aussi le charme de la création, le plaisir de composer, de chercher soi-même, de passer plusieurs jours sur LA rime, LE mot qui nous faisait défaut. Et la satisfaction de trouver enfin, par soi-même, selon un cheminement qui nous correspond, ce que l'on cherchait.

Les dictionnaires rendent tout cela aseptisé et laid, selon moi. Comme un hôpital gigantesque puant l'éther et la javel. Mais ce n'est que mon avis.

Une dernière chose: "rien ne naît jamais vraiment spontanément", c'est ton opinion. Je ne la partage pas.

Désolé Artémis, mais je n'ai pas pu m'empêcher de réagir.. Peut-être n'as-tu pas la même opinion.

_________________
Big Boss of the NGA
La langue française est une noble langue alors respecte-la, espèce de petit con!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Artemis Vi De Jalon
Grande plume
Grande plume
avatar

Nombre de messages : 127
Localisation : Toulon sur Lune
Date d'inscription : 16/02/2005

MessageSujet: Re: Un oubli te touche   Jeu 19 Mai à 23:29

Oulah ! Que dois je dire pour ne pas déborder de la page et être hors sujet ? Je vois que toutes ces réponses dépassent ma logique. D’une part l’un est un peu trop carré avec les règles du fondement linguistique et justement sémantique. D’une autre elle se distingue par l’aspect émotionnel et profondément humain.
Je ne m’avancerais pas dans le débat, car j’ai mon propre avis sur la question. Une chose en amène une autre, je ne me considère pas « poète », c’est pour cela que mes écris sont tellement bancales. C’est une sorte de plaisir, celui de croire que l’on peu faire quelque chose de grand. Même si le sentiment est naïf, cela ramène à notre coté enfantin que l’on garde tous au plus profond de nous. Il y a d’autres éléments dans notre esprit, ils sont là pour nous aider à ressentir les choses.
J’ai découvert les mots il y a quelques années seulement, et j’en ai apprécié certaines nuances. Les jeux et les faux semblants qu’ils amènent en si peu de temps. C’est cela qui m’a transformé… qui m’a donné envie de continuer. En fait, une chose me rappel que je ne suis pas de ce monde là, c’est mon odieuse orthographe, même avec des outils spécifiques je me laisse aller à l’originalité orthographique (Tiens ?! c’est jolie ça).
Tous ceci pour dire : Peu importe la méthode, l’écriture artistique doit simplement être un outil de plaisir. Et si j’écris sans me faire comprendre, prenez juste le temps de lire les mots, de les savourer, mais surtout n’essayez pas de vous les accaparer.



Merci à vous de m’avoir « écouté » dans mon égarement, je ne me confis pas souvent, mais là, une autre partie de moi à pris le dessus… ainsi cela met fin au débat, car mon poème n’était doté d’aucune émotion.



Sahnifélanhénoovinah, je vois, je ressens, je rêve, j’écris, mais surtout, je lis pour ne pas oublier…











ps: je n'en veux à personne!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://videjalon.forumactif.com
Skid
Plume déliée
Plume déliée
avatar

Nombre de messages : 304
Localisation : corrèze
Date d'inscription : 26/02/2005

MessageSujet: Re: Un oubli te touche   Jeu 19 Mai à 23:42

sage artemis. ton martellement psychique est celui des artistes; ces artifices que je lance dans les airs t'intriguent et te laissent meurtri ou bien perplexes tu pourrais les fustiger pourtant tu ne fais que de mettre des post it pour les soulignerdonc tes élans méritent la palme de la subjectivité, et ton style abrupte signe, de son empreinte, même dans les moments difficiles en plus tu le reconnait, c'est pourquoi je te renvoie la balle - ou est-ce une grenade?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
IWillwha
Invité



MessageSujet: Re: Un oubli te touche   Ven 20 Mai à 0:07

Je suis bien navré d'être vexant, loin de là est mon but. Antigone prétend que chacun possède ses outils, certes j'en conviens fort bien mais dans l'écriture comme dans tout, avoir les meilleurs me paraît toujours plus judicieux. Et avoir le choix me semble toujours préférable. Quand je fais l'entretien de mon véhicule, va savoir pourquoi, je préfère toujours la faire chez mes parents où je trouverai sans hésitation la clé précisément adaptée à mon bouchon de vidange, Et en ce qui concerne le dico de rimes, l'opinion d'Antigone est infiniment respectable mais je comprends mal que l'on blâme ceux qui cherchent à rendre l'écriture plus facile. Dans ce monde, ce n'est pas un plaisir partagé par le plus grand nombre, loin s'en faut. D'autre part, j'ai du mal aussi à saisir une poésie réduite à la rime, ce n'est selon moi, qu'un procédé parmi tant d'autres. Il a surtout l'intérêt de faciliter la mémorisation en faisant chanter les vers entre eux, et créer des résonnances. Mais ce n'est pas le seul. Alors oui pour le plaisir de la création, oui pour laisser murir et revenir, oui pour le cheminement, mais moi, je préfère toujours l'autoroute à la départementale quand je veux voyager, j'aime ce qui me rend la vie plus simple.
Enfin, si mon opinion sur la spontanéité de l'écriture dérange Antigone, cela me surprend totalement. Car en fait, ce n'est pas une opinion, c'est un fait. Et je n'ai pas l'habitude de rigoler sur ces notions : je veux bien que l'on discute de théories littéraires ou d'écoles poétiques, mais lorsqu'on touche à l'histoire, j'ai toujours un frisson dans le dos à l'idée que l'on puisse la réécrire à sa convenance. Je ne pense pas que j'apprendrai à Antigone que la poésie française est née sur une pratique de lectures et de traductions. Même Du Bellay qui condamnait pourtant Marot et d'autres, pour leur fort activisme en la dernière matière, prônait pour sa part, l'imitation des vers latins.
Et quand je recommande de s'innutrir, je ne fais que rappeler les préceptes des anciens. "Si par la lecture de bons livres, je me suis imprimé quelques traits en la fantaisie, qui après, venant à exposer mes petites conceptions selon les occasions qui m'en sont données, me coulent beaucoup plus facilement en la plume qu'ils ne me reviennent en la mémoire, doit-on pour cette raison les appeler pièces rapportées?" Du Bellay. La créatvité passe toujours par un modèle, que ce soit par adoption ou en réaction.
Revenir en haut Aller en bas
Antigone
Rang: Administrateur
avatar

Nombre de messages : 626
Age : 35
Localisation : Bruxelles
Date d'inscription : 10/10/2004

MessageSujet: Re: Un oubli te touche   Ven 20 Mai à 0:18

Un poème et une voiture... Mon dieu... C'est tellement triste.

_________________
Big Boss of the NGA
La langue française est une noble langue alors respecte-la, espèce de petit con!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Skid
Plume déliée
Plume déliée
avatar

Nombre de messages : 304
Localisation : corrèze
Date d'inscription : 26/02/2005

MessageSujet: Re: Un oubli te touche   Ven 20 Mai à 0:28

c'est vrai qu'on fait pas d la course... normal qu'on tente de s'améliorer et tout aprés, il n'y a pas de méthodes "apprenez à écrire en 10 secondes" je pense que tu voulais simplement partagez tes tips.. par contre je t avoue franchement que des moteur de recherche de rimes et de synonymes c'est conte mes principes... si j'utilise un mot c'est parce qu'il est quelque chose dans ma tête, tu me diras c'est humaniste de recueillir les mots orphelins, ou plutot motiste
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Antigone
Rang: Administrateur
avatar

Nombre de messages : 626
Age : 35
Localisation : Bruxelles
Date d'inscription : 10/10/2004

MessageSujet: Re: Un oubli te touche   Ven 20 Mai à 0:41

Maintenant que j'ai respiré un grand coup, je tenais juste à pointer ceci:

IWillWhat a écrit:
moi, je préfère toujours l'autoroute à la départementale quand je veux voyager, j'aime ce qui me rend la vie plus simple.

C'est sans doute la différence qui fait que l'on ne se comprendra jamais... Je préfère mille fois prendre mon temps et admirez les paysages que filer sur le bitume au milieu de tous les autres. La rapidité, la simplicité... Est-on si pressé qu'on ne peut se permettre d'être lent? Si borné que l'on ne peut aimer le compliqué, le tordu, l'emmêlé?

_________________
Big Boss of the NGA
La langue française est une noble langue alors respecte-la, espèce de petit con!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tornade
Plume active
Plume active
avatar

Nombre de messages : 201
Localisation : Là où commence le chemin de l'obscurité...
Date d'inscription : 16/11/2004

MessageSujet: Re: Un oubli te touche   Ven 20 Mai à 0:41

Et Tornade débarque pour prendre la défense de Dieu, alias Antigone...

IWillWhat a écrit:
Car en fait, ce n'est pas une opinion, c'est un fait.

Je pense tout de même que cela reste une opinion. C'est sûr qu'on a toujours envie d'imposer en quelque sorte ses opinions, mais ça reste des opinions et non des faits.

Citation :
j'aime ce qui me rend la vie plus simple

Dans ce cas, on ne peut pas dire que la poésie soit simple...

Pour ce qui est des dicos de rimes et tout, je suis pareille, je trouve ça franchement bof. Libre à ceux qui veulent de l'utiliser, mais ne vaut-il mieux pas avoir la satisfaction du travail terminé seul plutôt qu'avec un moteur de recherche tel que celui-là ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
IWillwha
Invité



MessageSujet: Re: Un oubli te touche   Ven 20 Mai à 1:07

Tornade a écrit:
Et Tornade débarque pour prendre la défense de Dieu, alias Antigone...

IWillWhat a écrit:
Car en fait, ce n'est pas une opinion, c'est un fait.

Je pense tout de même que cela reste une opinion. C'est sûr qu'on a toujours envie d'imposer en quelque sorte ses opinions, mais ça reste des opinions et non des faits.

Citation :
j'aime ce qui me rend la vie plus simple

Dans ce cas, on ne peut pas dire que la poésie soit simple...



Et bien, on dirait que mon post déclenche les passions ! lol
Que Tornade veuille bien me pardonner, mais je préfère l'autorité de Du Bellay à la sienne.
Ensuite, en ce qui concerne la simplicité ou la facilité du travail de l'écriture, je crois que l'on se méprend en effet. Je ne prétends pas que le chemin soit simple, bien au contraire, mais je ne crois pas non plus que le travail de l'écriture se réduise à quelques rimes. Qu'il soit bien entendu ici que l'écriture est une passion pour moi depuis longtemps, et que celle-ci a quelque part commandé ma destinée. Alors, je vous en prie. Ne montez pas sur vos grands chevaux parce que j'aurais jeté l'anathème sur votre forum ! Il a pour vocation il me semble de favoriser l'écriture. Si ce n'est pas le cas et bien tiant pis ! je remets mes tips dans ma culotte et je vous laisse en paix. Quant à mes images Antigone, afin d'élargir un peu tes conceptions poétiques, je peux te recommander Francis Ponge ou bien rappeler que la poésie a pour objet le monde, dans son intégralité, puisqu'une de ses fonctions est de le saisir, et même les voitures. ;-)

Le réveil en voiture
Voici ce que je vis : Les arbres sur ma route
Fuyaient mêlés, ainsi qu'une armée en déroute,
Et sous moi, comme ému par les vents soulevés,
Le sol roulait des flots de glèbe et de pavés !

Des clochers conduisaient parmi les plaines vertes
Leurs hameaux aux maisons de plâtre, recouvertes
En tuiles, qui trottaient ainsi que des troupeaux
De moutons blancs, marqués en rouge sur le dos !

Et les monts enivrés chancelaient, - la rivière
Comme un serpent boa, sur la vallée entière
Étendu, s'élançait pour les entortiller...
- J'étais en poste, moi, venant de m'éveiller !
G. De nerval
Revenir en haut Aller en bas
IWillwha
Invité



MessageSujet: Re: Un oubli te touche   Ven 20 Mai à 1:12

Heu bien sûr, je blaguais pour ma culotte.
Revenir en haut Aller en bas
Tornade
Plume active
Plume active
avatar

Nombre de messages : 201
Localisation : Là où commence le chemin de l'obscurité...
Date d'inscription : 16/11/2004

MessageSujet: Re: Un oubli te touche   Ven 20 Mai à 1:19

IWillWhat a écrit:
Et bien, on dirait que mon post déclenche les passions ! lol

Solidarité, solidarité.

Citation :
Que Tornade veuille bien me pardonner, mais je préfère l'autorité de Du Bellay à la sienne.

J'ai pas compris ça. Si c'est par rapport au fait que je dis que ce n'est pas un fait mais une opinion, je ne pense pas imposer mon... "autorité". Je pense que l'on ne peut chacun pas se permettre d'exposer des faits qui ne sont que des avis. (Vous suivez là c'est bon ?)
Mais bon, si tu penses que c'est un fait, c'est ton opinion, et moi je pense que ça reste une opinion, c'est la mienne. (Ouch ! )

Je me permets de rajouter qu'Antigone est Dieu. Donc...
Article 1 : Dieu a toujours raison.
Article 2 : Si Dieu a tort, se référer à l'article 1.
Donc on ne contredit pas Dieu/Antigone. Mr. Green
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Antigone
Rang: Administrateur
avatar

Nombre de messages : 626
Age : 35
Localisation : Bruxelles
Date d'inscription : 10/10/2004

MessageSujet: Re: Un oubli te touche   Ven 20 Mai à 1:22

J'aime le pouvoir!

N'empêche ça fait du bien un bon petit débat... J'adore ça...

Fin du temps mort, deuxième round!

_________________
Big Boss of the NGA
La langue française est une noble langue alors respecte-la, espèce de petit con!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Un oubli te touche   Ven 20 Mai à 1:42

Alors en hommage à l'un des membres qui se fait rare (à chacun son opiniion là dessus je ne vous donne pas le mien!), je ne dirai que ceci:

"Oulalalalaradim, trop de la balle votre débat il tue sa mère"

Trève de plaisanterie, moi je prône la poésie personnelle, celle qui vient du coeur et de l'âme, de la tête et des sens, et non de je ne sais quel dictionnaire de rimes ou de synonymes... Un poème c'est un peu une tranche de vie que l'on couche sur le papier, c'est un morceau de son âme que l'on expose au public sans pour autant tout dévoiler... Et c'est un peu violer la candeur de l'écrit intime que de chercher sa substance dans des livres de rimes ou de synonymes... ça gâche la personnalité et l'expressivité propre des écrits. Enfin c'est mon avis. Après chacun est libre de faire ce qu'il veut, et d'écrire de la manière qu'il veut.
Le français est tellement riche que chacun y puise ses mots et la richesse de son langage... Pas besoin d'utiliser de tels artifices pour s'enorgueillir d'un vocabulaire plus châtié, quand son esprit personnel n'en est pas empreint.
Revenir en haut Aller en bas
IWillwha
Invité



MessageSujet: Re: Un oubli te touche   Ven 20 Mai à 2:11

jenadark a écrit:


Et c'est un peu violer la candeur de l'écrit intime que de chercher sa substance dans des livres de rimes ou de synonymes... ça gâche la personnalité et l'expressivité propre des écrits. Enfin c'est mon avis.

Ridicule ! Les dicos sont conçus par les plus éminents lettrés pour permettre à la pensée de s'enrichir et à la langue de se maintenir.
jenadark a écrit:

Après chacun est libre de faire ce qu'il veut, et d'écrire de la manière qu'il veut.
Heureusement !
jenadark a écrit:


Pas besoin d'utiliser de tels artifices pour s'enorgueillir d'un vocabulaire plus châtié, quand son esprit personnel n'en est pas empreint.
Et moi qui me présentait comme quelqu'un d'orgueilleux, lol, peut-être mais je constate que je ne suis pas seul ! Méprisant ? certes non !
Revenir en haut Aller en bas
Antigone
Rang: Administrateur
avatar

Nombre de messages : 626
Age : 35
Localisation : Bruxelles
Date d'inscription : 10/10/2004

MessageSujet: Re: Un oubli te touche   Ven 20 Mai à 2:15

IWillWhat a écrit:


Jenadark a écrit:
Et c'est un peu violer la candeur de l'écrit intime que de chercher sa substance dans des livres de rimes ou de synonymes... ça gâche la personnalité et l'expressivité propre des écrits. Enfin c'est mon avis.

Ridicule ! Les dicos sont conçus par les plus éminents lettrés pour permettre à la pensée de s'enrichir et à la langue de se maintenir.

Tu réponds à côté si je puis me permettre... On te parle de candeur, et tu parles d'éminents lettrés...

_________________
Big Boss of the NGA
La langue française est une noble langue alors respecte-la, espèce de petit con!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
IWillwha
Invité



MessageSujet: Re: Un oubli te touche   Ven 20 Mai à 2:44

Antigone a écrit:
IWillWhat a écrit:


Jenadark a écrit:
Et c'est un peu violer la candeur de l'écrit intime que de chercher sa substance dans des livres de rimes ou de synonymes... ça gâche la personnalité et l'expressivité propre des écrits. Enfin c'est mon avis.

Ridicule ! Les dicos sont conçus par les plus éminents lettrés pour permettre à la pensée de s'enrichir et à la langue de se maintenir.

Tu réponds à côté si je puis me permettre... On te parle de candeur, et tu parles d'éminents lettrés...
Peut-être parce que j'ai du mal à voir de la candeur chez Rimbaud, quand il raconte "Les Assis", je n'en vois pas plus dans les poèmes de la résistance ou dans les pamhlets de Césaire dans son cahier d'un retour au pays natal. Les exemples abondent pour démontrer que l'écriture de la poésie n'est pas candide, c'est un acte conscient et public dans la plupart des cas. Celui qui n'écrit que pour soi-même ne poètise pas : depuis la nuit des temps la poésie est liée à l'art oratoire.
Ensuite, la vision de l'exploration de l'intime comme seule fonction de la poésie me paraît excessivement réductrice. Où ranger alors Eluard, Aragon et bien d'autres lorsque leurs écrits publics avaient une fonction politique ?(dois_je en rappeler les circonstances ?) Ronsard, Agrippa d'Aubigné...? Que faire de Breton, Soupault ou même Queneau ? Leurs explorations du langage sont poétiques, quand bien même elles ne touchent pas à l'intime. Et le magistral La Fontaine ?
Ensuite, évidemment, les exemples abondent de poésie liée à l'intime et c'est je crois la forme la plus répandue ici, mais la poésie ne s'arrête pas à NGA. Pour ma part, quand j'entends que je viole mon écrit intime, je me marre, c'est tout. Je veux aller au plus loin, utiliser toutes les ressources du langage pour rendre compte de ce que j'ai à dire. C'est tout. Je ne me représente pas la poésie comme un genre de photographie par je ne sais quel mystère de la prétendue inspiration débarquée d'on ne sait où d'un instant où les mots me sont venus comme ça, immanents. Parce que seuls les mots me permettent de fixer mes maux et pour les attacher avec davantage de précision, je suis prêt à tout. Voilà.
Mais comme l'a dit Jenadark, chacun écrit comme il le veut.
Revenir en haut Aller en bas
Hiraeth Dùnadan
Floodeuse en série
Floodeuse en série
avatar

Nombre de messages : 468
Age : 28
Localisation : les Terres Sauvages
Date d'inscription : 11/11/2004

MessageSujet: Re: Un oubli te touche   Ven 20 Mai à 16:27

oula ça philosoophe dur par ici...


Citation :
Ridicule ! Les dicos sont conçus par les plus éminents lettrés pour permettre à la pensée de s'enrichir et à la langue de se maintenir.
Shocked

Citation :
Où ranger alors Eluard, Aragon et bien d'autres lorsque leurs écrits publics avaient une fonction politique ?(dois_je en rappeler les circonstances ?) Ronsard, Agrippa d'Aubigné...? Que faire de Breton, Soupault ou même Queneau ? Leurs explorations du langage sont poétiques, quand bien même elles ne touchent pas à l'intime. Et le magistral La Fontaine ?

Shocked

bonnn amenez les allumettes on va commencer par ici ...


je retourne à mes mes maths, ya pas de nuances c'est bien plus reposant...

_________________

"C'est en écrivant qu'on devient écrevisse" Hans Arp
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.perdu.com
Skid
Plume déliée
Plume déliée
avatar

Nombre de messages : 304
Localisation : corrèze
Date d'inscription : 26/02/2005

MessageSujet: Re: Un oubli te touche   Ven 20 Mai à 19:45

qu'est ce que la precision? j'ai lu un jour quelque chose qui m'a beaucoup fait réfléchir, c'était un hai kai, dans les clochards célestes de kerouac:
[/i]le moineau sautille sur la terrasse.
il a les pattes mouillées.
c'est cette candeur là que j'apprécie, le tout n'est pas dans la complication, l'écriture n'a pas de règles si ce n'est pour qu'elles soient détournées dévoilant d'autres continents. Je doute que la création ait besoin de matériaux rares, le tout est qu'il forment un beau totem, qu'il fasse 1micron ou 2années lumières de hauteur...
par contre si tu fais dans le grandiose alors, sûrement pour égaler les génies passés qui ont épuré le style, il est normal que tu aies besoin de tips... pour ma part je préfèrerais une écriture alternative, c'est aussi un choix ambitieux quelque part (et qui peut mener à l'incompréhension des lecteurs) un choix sur lequel je reviendrai peut-être (car je ne dois connaître que le 10eme de ce que tu as lu, et encore)mais ce choix revient à ma propre conception de l'écriture. peut on vraiment dire qu'il n'y ai qu'une conception de l'écriture, qu'une manière de bien écrire, malheureusement je crois que l'histoire nous prouve le contraire, voilà pourquoi j'admire le surréalisme. Dans un monde où la préoccupation est de raisonner (et qu'elle est si hypertrophiée qu'elle en étouffe le ressentit), il fut habile de montrer que la raison flanche parfois, que la maison peut brûler et que le symbole est inconscient, trés proche de l'onirique. En ce sens méfie-toi de ne pas oublier (et c'est encore une fois une question de balance) qu'une photo n'a pas toujours à être claire, que le flou nous montre plus de chose, et qu'il n'est pas de nous mais d'une fée malicieuse qui nous sussure ses textes à l'oreille dans une langue inconnue. Voila, ne répond pas en clash, je sais que tu dois être conscient de ça, d'ailleurs ce que je dis au dessus n'est pas tout à fait vrai, mais ça réfute cette croyance selon laquelle il faut atteindre une excelence erronée car relative. le tout est de se créer un public en quelque sorte d'imposer ses représentations comme les plus justes... enfin soit pas de voie unique, innover mais ne pas délirer
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Un oubli te touche   

Revenir en haut Aller en bas
 
Un oubli te touche
Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» [RESOLU] HTC HD2 Plus de bip touche sur clavier telephone
» Je touche ou je touche pas ?
» (Collection) Une heure d'oubli... (Ernest Flammarion)
» Vocabulaire dépassé...Mots oubliés...
» Terre Natale - La Légende de Drizzt 1 - Les Royaumes Oubliés

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Nouvelle Génération d´Auteurs :: Les textes de la NGA :: Poèmes-
Sauter vers: