Nouvelle Génération d´Auteurs

les mots de la NGA
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 HISTOIRE DE WESTFIRE

Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Tara
Plume active
Plume active
avatar

Nombre de messages : 230
Age : 29
Localisation : là où vous ne m'attendez pas ...
Date d'inscription : 20/06/2005

MessageSujet: HISTOIRE DE WESTFIRE   Lun 20 Juin à 19:47

Roman de fantasy. Résumé:
Année 1200. Un mage nommé Antir commet une faute irréparable ... Il donne naissance au Mal... 7 ans plus tard, inkto, fils caché de antir dévoile sa vraie nature: il tue pour s'amuser. D'année en année, le mal grandit autant dans les coeurs que dans les esprits.0 Jusqu'au jour où ...
J'aimerais savoir ce que vous en pensez !!!! je sais, c'est bref mais bon...[/b]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Capitaine Caverne
Petite plume
Petite plume


Nombre de messages : 56
Date d'inscription : 09/02/2005

MessageSujet: Re: HISTOIRE DE WESTFIRE   Lun 20 Juin à 20:51

C'est un peu court pour se faire une opinion. Tout ce que je peux te dire pour l'instant, c'est : bravo pour ton pseudo qui fait référence à Chapeau melon et bottes de cuir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hiraeth Dùnadan
Floodeuse en série
Floodeuse en série
avatar

Nombre de messages : 468
Age : 28
Localisation : les Terres Sauvages
Date d'inscription : 11/11/2004

MessageSujet: Re: HISTOIRE DE WESTFIRE   Lun 20 Juin à 21:10

oula si en plus il faut avoir des references de ouf pour venir ici, je suis mal barree



alors heuuuu jusqu'au jour ou quoi ? là c'est plutôt un résumé qu'on trouve au dos des livres pour inciter le lecteur potentiel à choisir ce bouquin en particulier... donc bon on peut pas se faire une opinion (surtout que généralement celui qui écrit le résumé n'a même pas lu le bouquin ).

En tout cas, la trame de départ a l'air pas mal du tout il ne reste plus pour toi qu'à développer tout ça puis à l'écrire... et à nous le faire lire !

_________________

"C'est en écrivant qu'on devient écrevisse" Hans Arp
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.perdu.com
Skid
Plume déliée
Plume déliée
avatar

Nombre de messages : 304
Localisation : corrèze
Date d'inscription : 26/02/2005

MessageSujet: Re: HISTOIRE DE WESTFIRE   Mar 21 Juin à 16:38

erf un roman de fantasy ca se lit au toilettes... tiens d ailleur en cas de constipation je vous conseil, "la vengeance du mage noire de vandergarth: retour sur les chroniques mortelles d'un auteur qui voit passer des dragons par sa fenêtre sans savoir ce qu'ils représentent"
nan mais par contre avec cette longueur ca peut marcher!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lain
Plume active
Plume active
avatar

Nombre de messages : 216
Age : 37
Localisation : Wired
Date d'inscription : 09/06/2005

MessageSujet: Re: HISTOIRE DE WESTFIRE   Mar 21 Juin à 17:20

Je crois que je vais faire comme si je n'avais pas lu le dernier post de Skid
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.matthy.org
Antigone
Rang: Administrateur
avatar

Nombre de messages : 626
Age : 35
Localisation : Bruxelles
Date d'inscription : 10/10/2004

MessageSujet: Re: HISTOIRE DE WESTFIRE   Mar 21 Juin à 17:31

Viens avec moi, Lain, on va aller se suicider tranquillement... aux toilettes

_________________
Big Boss of the NGA
La langue française est une noble langue alors respecte-la, espèce de petit con!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lain
Plume active
Plume active
avatar

Nombre de messages : 216
Age : 37
Localisation : Wired
Date d'inscription : 09/06/2005

MessageSujet: Re: HISTOIRE DE WESTFIRE   Mar 21 Juin à 17:37

Elles sont climatisées, j'espère ? Laughing
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.matthy.org
Tara
Plume active
Plume active
avatar

Nombre de messages : 230
Age : 29
Localisation : là où vous ne m'attendez pas ...
Date d'inscription : 20/06/2005

MessageSujet: Re: HISTOIRE DE WESTFIRE   Mar 21 Juin à 17:49

ok, c'est bon je voulais voir si quelqu'un lirait ce que j'ai écrit. En fait mon boukin est un un livre d'Histoire ( qu'on peut lire partout et pas simplement aux chiottes monsieur j'ai un humour de merde !!!!! )
Donc résumer mon livre c'est assez dur ... en fait tout commence quand le Mal nait et après tout dégénère... En gros c'est ça...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lain
Plume active
Plume active
avatar

Nombre de messages : 216
Age : 37
Localisation : Wired
Date d'inscription : 09/06/2005

MessageSujet: Re: HISTOIRE DE WESTFIRE   Mar 21 Juin à 17:53

Si tu as déjà commencé à l'écrire, vas-y, fais nous-en profiter !
Et si possible, petit à petit, pour nous donner le temps de lire progressivement !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.matthy.org
Tara
Plume active
Plume active
avatar

Nombre de messages : 230
Age : 29
Localisation : là où vous ne m'attendez pas ...
Date d'inscription : 20/06/2005

MessageSujet: Re: HISTOIRE DE WESTFIRE   Mar 21 Juin à 19:33

mon livre commence par un poème fait maison:
(bonne lecture... )
Il est un lieu
Où la magie existe
Il est un lieu
Où l’herbe verte
Est telle un océan aux calmes vagues

Mais du Mal
Le Bien est précédé
Car bonheur rime avec malheur
Ainsi Westfire va sombrer
Dans le cycle ce monde va entrer
Et cette guerre sans fin va commencer …

Il est un lieu
Que même le désespoir ne souille pas
Il est un lieu
Où le bonheur est dans tous les êtres,
Dans toutes les fibres, dans tous les cœurs.

Ainsi il est une chose que rien ne supprimera
Ni par la torture, ni par la traîtrise
Car l’amour est une magie
Qui rend possible toutes les entreprises …


Allez... j'suis sympa... voila l'intro générale:
INTRODUCTION : L’ELU

Imaginez un monde où tout ce que vous pensiez incroyable se réalise. Imaginez un monde qui vous fasse quitter la dure réalité pour vous permettre d’entrer dans un endroit que vous connaissez sans connaître, un endroit que vous longez chaque jour mais dans lequel vous n’osez aller, un endroit si vaste que l’on ne peut en faire le tour et dans lequel les chemins tortueux vous conduisent en de sombre et dangereux lieux d’où l’on ne peut pas revenir. Moi, je vis là bas.
Alors suivez moi, fermez les yeux, prenez ma main, allons ensemble parcourir les routes sinueuses de votre imagination …
… Regardez autour de vous, vous êtes assis en tailleur dans une haute salle. Ecoutez, vous n’êtes pas seuls … Autour de vous, une centaine d’enfants chuchotent entre eux. Derrière vous, ils forment un autre cercle, chacun ayant ses mains ouvertes, paumes vers le ciel, posées sur la main de son voisin … Ils sont donc tous liés … En face de vous, il y a une fenêtre dont la vitre renvoie votre image … Vous avez environ six ans … Vos cheveux sont d’une couleur assez claire, châtains clair … Sous vos grands yeux noirs, vous voyez deux bandes d’environ deux centimètres de large sur trois de long … Elles sont de couleur verte, ce qui signifie que vous avez un statut d’érudit … Ainsi au cors des siècles qui vous séparent votre arrivée dans ce monde et malgré vos innombrables renaissances, votre cerveau a gardé en mémoire les informations de tout ce que vous avez appris … Certains prétendent même que vous savez tout, ou presque …
Vous tournez la tête … À votre droite se trouve un garçon âgé de neuf ans tout au plus. Ses cheveux sont d’un noir qui rappelle la couleur du néant. Sa peau au contraire est d’un blanc cadavérique et la couleur de ses bandes qui sont d’un jaune pâle vous indique qu’il pratique la médecine … Souvenez-vous de son nom … Gouale … C’est cela même …
Un bruit vous remet impulsivement la tête droite …. Devant vous se tient à présent une enfant pour qui vous avez beaucoup de respect … Son nom … Maïna. Elle est et restera la visionneuse de votre peuple … Comme d’habitude son visage est inexpressif. Ses cheveux cuivrés tombent raides sur ses frêles épaules et descendent jusqu’au milieu de son dos. Sur sa silhouette droite et élancée de fillette de douze ans, se trouve une robe verte. Déchirée par endroits, elle laisse voir sa peau claire et rosée …
Tout-à coup ses yeux noirs, soulignés d’une bande bleu azur couleur de l’océan, se tournent vers la porte d’où vous pouvez sentir sur votre peau la brise fraîche de cette pale journée de printemps … Cette dernière fait voleter à sa guise les cheveux d’ordinaire bien peignés de Maïna.
-assis toi, Jolio.
C’était un ordre mais la voix de la fillette était chaude voire amusée. Cela vous surprend car elle se veut froide et garde en toutes circonstances un visage des plus inexpressifs. Les murmures se turent tandis que dans la salle l’intervention de la visionneuse retombait ne laissant qu’un grand silence que personne n’osait interrompre autant par crainte que par respect pour la fille qui se tient debout, au centre du cercle, le visage tourné vers l’ouverture. En effet vous, comme tant d’autres, avez apprit à vos dépends que jamais vous ne deviez parler après la visionneuse tant qu’elle n’avait pas terminé de vous faire part de tout ce qu’elle savait de nouveau.

enfin... c'est que le début...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
eltrol
Grande plume
Grande plume
avatar

Nombre de messages : 128
Date d'inscription : 17/10/2004

MessageSujet: Re: HISTOIRE DE WESTFIRE   Mar 21 Juin à 19:46

Le type de narration me choque un peu, parler au lecteur comme ça c'est bizarre mais si ça n'est que pour l'intro, c'est tout..
Je suis partante pour la suite!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tara
Plume active
Plume active
avatar

Nombre de messages : 230
Age : 29
Localisation : là où vous ne m'attendez pas ...
Date d'inscription : 20/06/2005

MessageSujet: Re: HISTOIRE DE WESTFIRE   Mar 21 Juin à 19:56

t'inquiète c'est que l'intro et c'est fait exprés!!!!! tu veux vraiment la suite?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tickle
Grande plume
Grande plume
avatar

Nombre de messages : 137
Age : 35
Date d'inscription : 29/04/2005

MessageSujet: Re: HISTOIRE DE WESTFIRE   Mar 21 Juin à 20:27

moi j'aime bien justement ce style dans l'intro. Ton style et ton univers me plaisent beaucoup. Tu en dis suffisamment en peu de lignes qu'on plonge dans ce monde que tu décris, et qu'en même temps, on est envie de connaître la suite. Et puis ça soulève plein de questions, par exemple: qu'est-ce que ça fait de tout savoir, comment on se sent quand on sait tout dans le corps d'un garçon de six ans? non, ou alors c'est moi qui réfléchit trop???
Au niveau de l'écriture, c'est fluide, apaisant, et j'ai même ressenti la brise sur ma peau en lisant.... Parfait, poétique et descriptif en même temps. Chapeau!

Et puis pour l'idée générale, je ne m'y connait pas trop en fantasy, mais je trouve originale ton idée que ce soit le bien qui vienne troubler un monde où règne le mal et pas le contraire.

La suite, please!!!!!!!!


Tickle
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tara
Plume active
Plume active
avatar

Nombre de messages : 230
Age : 29
Localisation : là où vous ne m'attendez pas ...
Date d'inscription : 20/06/2005

MessageSujet: Re: HISTOIRE DE WESTFIRE   Mar 21 Juin à 20:40

Je suis super contente que ça te plaise... faire passer les émotions... c'était mon but... au moins dans l'intro, alors je vais te faire plaisir. Tu l'as demandé, la voici...

Pendant ce temps, un garçon au teint clair et aux cheveux bruns coupés court s’était avancé et s’était assit à votre gauche, place qui n’était pas encore occupée. Inconsciemment vous le jaugez. Vous remarquez que comme d’habitude ses cheveux sont en bataille, que ses vêtements auraient besoin d’un bon lavage tant ils sont couverts de terre et d’autres tâches.
Vous remarquez qu’il n’a qu’une dizaine d’années. Cependant dans ses yeux noirs soulignés d’une bande orange, couleur des nouveaux venus, vous pouvez lire l’intelligence, l’insolence et l’admiration dont le garçon fait preuve.
Vous lui tendez votre main gauche. Il la regarde avant de poser dessus la sienne qui, contrairement à sa chemise aux manches bouffantes trop grande pour lui, est propre.
-Pardonnez mon retard, dit-il d’une voix chaude et pleine de remords ce qui trahit l’inexpression qu’il impose à son visage …
… Un retard, un de plus … Cela vous exaspère bien que vous connaissiez la ponctualité dont il a toujours fait preuve depuis son arrivée. Dans un soupir intérieur, vous vous dites qu’il ne changera jamais. Vous reportez alors attention sur la visionneuse qui, suite à ce petit phénomène haut comme trois pommes, s’est amusée à créer une nouvelle tradition. Ainsi, Jolio s’était assit à votre gauche et avait clos le cercle en joignant sa main droite au dessus de votre petite main osseuse tandis que sa main gauche se plaçait au dessous de celle de Raïka. Ensuite, il avait, comme d’habitude, demandé pardon et attendait maintenant la réponse de Maïna qui ne se fit pas priée plus longtemps.
-Ton pardon est accordé, Jolio.
Durant le silence qui suit chacune de ses répliques, la visionneuse embrasse toute l’assemblée, réunie en cette même pièce, de ses yeux étrécis.
-Mes frères, mes sœurs, reprit-elle peu après, emplissant de sa voix profonde et grave, malgré son jeune âge, la grande salle. « Vous connaissez sans doute la raison de votre présence ici, à mes côtés, dans la demeure qui fut celle du grand Kaliwala, seigneur de ces terres et tué par Lintone pendant une douce nuit d’été … Oui mes amis, l’avenir m’a fait part de ses desseins et je me dois, par ma qualité de visionneuse, de vous en faire part à mon tour … »
Ainsi, elle a vu ce que demain serait. La dernière fois, même si c’était il y a quelques années déjà, Linda, une de vos amis était partie pour ne plus jamais revenir. En réalité, à chaque réunion l’un des enfants qui se retrouvent convoqués, part, alors que les autres continuent leurs activités quotidiennes. Très vite, celui que vous nommez l’élu, est oublié puis remplacé dès l’arrivée d’un autre enfant. Mais vous, vous ne les oubliez pas, au contraire … Un raclement de gorge de la part de la fillette vous ramène à la réalité …
-Il est temps pour moi de vous parler d’un monde. Un monde où l’herbe était verte, où les oiseaux chantaient l’arrivée du printemps et où dans chaque cœur brûlait un amour infini pour la Lumière. Ce monde porte le nom de Westfire. Je me dois de vous en parler car je sais aujourd’hui qu’un grand malheur va s’y abattre.
Un silence s’installe alors dans la grande salle commune de la maison. En regardant tout autour de vous, vous pouvez voir sur les tous les visages des enfants les mêmes interrogations. Pourquoi. Pourquoi Westfire. Pourquoi un grand malheur doit-il s’y abattre. Pourquoi le dire. Pourquoi s’intéresser à un monde totalement inconnu …
Mais vous, vous savez. Vous connaissez l’importance de votre peuple par rapport aux autres mondes. Vous savez ce qui va se passer et ce que vous ferez après, comme après chaque rassemblement … Dans votre tête, vous entendez la voix de Maïna résonner. Elle vous répète ce qu’un jour elle vous a dit … Un cycle est un cycle … Tu comprends ? Il est dépendant de nous comme nous le sommes de lui …
La fillette qui se tient toujours droite embrasse de nouveau la salle de ses grands yeux noirs qui sont l’une des caractéristiques de votre peuple que vous aimez nommer ironiquement « éphémère ». Elle aussi, elle lit les questions muettes de vos frères et sœurs. Elle soupire et reprend la parole d’une voix chargée en émotion.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Skid
Plume déliée
Plume déliée
avatar

Nombre de messages : 304
Localisation : corrèze
Date d'inscription : 26/02/2005

MessageSujet: Re: HISTOIRE DE WESTFIRE   Mar 21 Juin à 22:35

oui hum c'est plutôt bien mené, mais pour le moment tout reste flou, j'espère que l'histoire en elle même ne deviendra pas ce que je critique dans le style fantasy lorsqu'elle se précisera, je veux dire, j'espère que ca sera de la fantasy originale. Sinon peu d'erreur d'écriture, (quelques unes au niveau du sens, mais qui tomberont à la relecture). ps: tu as prévu un changement de personne? parce qu'un roman avec des vous, ca peut donner un "livre dont vous êtes les héros" ^^ "allez en page 263" hum
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tara
Plume active
Plume active
avatar

Nombre de messages : 230
Age : 29
Localisation : là où vous ne m'attendez pas ...
Date d'inscription : 20/06/2005

MessageSujet: rep   Mar 21 Juin à 23:13

bien sur que j'ai prévu un changement de personne. C'est juste l'intro qui est comme ça... disons que je m'amuse un peu avec l'écriture... En plus c'est pas souvent que l'on rencontre ce style (je me vante pas!) alors ça déroute certains lecteurs!!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hiraeth Dùnadan
Floodeuse en série
Floodeuse en série
avatar

Nombre de messages : 468
Age : 28
Localisation : les Terres Sauvages
Date d'inscription : 11/11/2004

MessageSujet: Re: HISTOIRE DE WESTFIRE   Mer 22 Juin à 14:45

Skid a écrit:
oui hum c'est plutôt bien mené, mais pour le moment tout reste flou, j'espère que l'histoire en elle même ne deviendra pas ce que je critique dans le style fantasy
c'est-à-dire ?

_________________

"C'est en écrivant qu'on devient écrevisse" Hans Arp
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.perdu.com
Tara
Plume active
Plume active
avatar

Nombre de messages : 230
Age : 29
Localisation : là où vous ne m'attendez pas ...
Date d'inscription : 20/06/2005

MessageSujet: rep   Mer 22 Juin à 15:34

à mon avis, ce qu'il critique dans le fantasy, c'est la répétion... En clair, il y les gentils d'un côté et les méchants de l'autre... Les gentils ne sont pas beaucoup... et ils gagnent quand même...
enfin... c'est ce que j'ai compris...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tara
Plume active
Plume active
avatar

Nombre de messages : 230
Age : 29
Localisation : là où vous ne m'attendez pas ...
Date d'inscription : 20/06/2005

MessageSujet: Re: HISTOIRE DE WESTFIRE   Ven 24 Juin à 16:32

bon... voila la suite de mon roman...

-------------------------------------------------------------------------------------
-Oui, pourquoi … eh bien mes amis, mes frères et mes sœurs, je ne peux vous répondre que « parce que ». Parce que Westfire est un monde jeune et donc fragile. Parce que le Mal n’attend pas longtemps avant de naître. Parce que je me dois de vous informer. Parce que nous devrions les aider … Parce que la vie des hommes et celle des femmes est inscrite en mon cœur et que chaque mort me fait souffrir. Parce que …
Sa voix qui avait accélérée s’éteint peu à peu laissant un silence pesant dans la pièce. A la surprise générale quelqu’un eut le culot de s’exprimer traduisant tout haut les questions qui demeuraient muettes … C’était Jolio …
-Visionneuse, pouvez-vous être plus précise s’il vous plait et nous dire exactement ce que vous avez vu ?
Maïna se retourne vers vous … non … c’est Jolio qu’elle regarde de ses yeux où il est si facile d’y lire la tristesse. Elle s’approche de lui sans pour autant le quitter des yeux. Et, après avoir rassemblé les haillons qu’elle nommait robe, elle se mit à genoux et avança sa tête avant de lui chuchoter à l’oreille :
-veux-tu vraiment le savoir, Jolio ?
Seul les voisins de ce dernier avaient entendus et ils ne furent pas surpris lorsque Jolio déclara tout haut :
-Oui Maïna, je souhaite connaître les détails de votre vision …
Vous regardez la fillette avec une grande insistance. Même si elle ne se relève pas, elle se recule du garçon dont vous sentez la main chaude et certainement moite. Toujours face à lui, elle commence son récit :
-J’ai vu un soleil se couchant tout en illuminant un océan aux calmes vagues … J’ai vu une plaine aussi vaste qu’une mer … elle aurait du être verte … De rouge elle était maculée … Sais tu ce qu’était le rouge, Jolio ?
Vous voyez qu’il ne bouge pas. De toute façon la visionneuse n’attend pas de réponse, elle continue…
« C’était du sang, Jolio … Le sang de milliers d’hommes … Et ces hommes étaient étendus sur l’herbe … on aurait put croire qu’ils dormaient tant ils étaient calmes … seule leur poitrine ne se gonflait pas … ne se gonflaient plus … Bien sûr il y avait autre chose … J’ai vu le bien à l’état pure et le Mal qui le suivait … J’ai vu une fleur éternelle entrelacée sur le manche d’un sabre … J’ai vu une guerre où les soldats se battaient pour que le soleil se relève le lendemain … Sur leur visage, je pouvais lire la peur et l’espoir de voir leurs enfants grandir sous la chaleur de l’été … Les peuples étaient de nouveau réunit sous une même bannière qui était celle de la Lumière … Ils étaient enfin égaux … Je voyais les hommes et les femmes se battre et mourir quelque soit leur race et quelque soit leur âge … Ils mourraient, Jolio … J’ai entendu leurs cris, leurs agonies et leurs appels désespérés … Alors j’ai pleuré, Jolio … Oui, j’ai versé toutes les larmes que j’étais capable de verser … J’aurais tant voulue les aider …
-Nous pouvons encore le faire, répliqua-t-il d’une voix qui se voulait forte et assurée mais dans laquelle un tremblement se faisait entendre.
-Non, Jolio, nous ne pouvons rien faire, c‘est trop tard …
Le jeune garçon secoua la tête.
-Ce n’est jamais trop tard. Mes amis, continua-t-il en élevant la voix, Maïna ne vous a-t-elle jamais dit que toute capacité reposait sur le bon vouloir ? Ne vous a-t-elle jamais fait remarquer que le Bien devait toujours et par tous les moyens vaincre ? Ne vous a-t-elle jamais encouragé à souffrir dans cette voie ?
Vous le sentez maintenant trembler alors qu’il achève son discours. Puis, contre toute attente, il se lève et rompt le cercle sans s’en soucier pour autant.

-----------------------------------------------------------------------------------

com d'hab, j'attend vos réactions!!! ( ne vous inquiétez pas ce n'est que l'intro!!! et encore, elle est générale!.... en fait si vous pouvez vous inquiéter ârce que ça va etre long!)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tara
Plume active
Plume active
avatar

Nombre de messages : 230
Age : 29
Localisation : là où vous ne m'attendez pas ...
Date d'inscription : 20/06/2005

MessageSujet: Re: HISTOIRE DE WESTFIRE   Sam 16 Juil à 13:32

salut salut... voila la suite!!!!!!!!
________________________________________
La jeune fille cependant, reste à genoux, la tête haute mais les yeux fermés. Elle ne bouge pas, même sa respiration s’est ralentie comme si elle voulait figer cet instant. Vous remarquez que les enfants ont automatiquement cessés de respirer dès que le cercle a été rompu. Suivant alors l’exemple de Jolio, Moïke, un garçon de dix ans à la carrure élancée et aux bandes identiques à celle du garçon, prend à son tour la parole.
-Pourquoi veux tu mourir pour des inconnus ?
- A quoi bon être immortel si ce n’est pour aider en risquant sa vie.
Vous sentez qu’il ne contrôle plus ses pensées et qu’il commence à s’énerver. Maïna doit le sentir elle aussi car elle se relève et embrasse l’assemblée d’un regard.
-On ne peut pas changer l’avenir, Jolio. Aurais tu l’audace de quitter notre bien aimé peuple pour te jeter dans la souffrance éternelle ? Aurais tu le courage de t’aventurer dans un monde qui pour tous ici est inconnu ? Est-tu prêt à affronter milles dangers en sachant que la mort avec sa faucille d’argent te trouveras tôt ou tard ? Réponds moi, Jolio.
-Je ne pense pas pouvoir mourir, du moins je ne le souhaite pas. Si jamais ce doit être le cas, alors je l’accepterais car tel devait être mon destin. Si je peux aider, je le ferais mais je ne veux plus rester ici. Je ne peux pas me faire à l’idée que quelqu’un ait besoin de moi, que je le sais mais que je ne fais rien. Non Maïna, je ne resterais pas et oui, j’ai assez de courage pour y aller comme un aveugle.
-Jolio …
-Visionneuse … Dit-il en s’approchant de quelques pas, … Maïna, accompagne moi …
Il lui tend la main droite.
« Main dans la main nous pouvons aller aider ceux qui en ont besoin … Allons prouver aux peuples de Westfire que la Lumière ne brille pas seulement dans le ciel mais en chacun de nous … »
Vous voyez la fillette prendre la main du garçon. Autour d’eux, c’est comme si rien n’existait plus. Il n’y avait que Jolio l’intrépide et Maïna la sage au centre du cercle et de toutes les attentions.
-Pourquoi Westfire ?
-Je ne sais pas, mais lorsque nous reviendront, nous auront mené à bien notre mission, nous aurons permit aux enfants de jouer sous le soleil qui les réchauffe de ses rayons interminables.
Quelque chose dans l’attitude de la fillette vous surprend. Pour la première fois vous, ainsi que toute l’assemblée, pouvez voir Maïna, dite de glace, illuminer son visage par un large sourire emplit de chaleur et de bienveillance.
-Tu penses que c’est notre destin ?
-Oui.
-Tu sais Jolio, je pense que nous ne sommes pas dépendant de notre destin …
Et, toujours en souriant, elle retire sa main et se recule de quelques pas.
« Si maintenant tu décide de partir, saches que jamais tu ne reviendras plus à nos côtés, car tel a été le tragique destin de tous les absents. »
-Mais, comme tu l’as dit, nous ne sommes pas dépendant de notre destin …
-Certes, cependant la mort ne fait pas partie du destin d’une personne, elle est au bout de toute chose.
Après cette réponse, vous voyez le jeune garçon se diriger vers l’ouverture. Dans l’encadrement de la porte, il s’arrête et se retourne.
-Alors à tout jamais adieu. Adieu peuple insensible que jusqu’à présent j’ai considéré comme mien. Adieu Maïna ma sœur, mon amie, ma seule raison de vivre … Avec moi aujourd’hui partiront les sentiments que j’éprouve pour vous …
Ayant versé ce dernier flux de paroles, il sortit la tête haute, droit et fier comme peut l’être un héros. Aucune peur ne se voyait dans ses mouvements, aucune haine non plus bien que son propre peuple l’ait abandonné à son triste sort. Juste quelque tristesse pour les individus sans cœur qu’il laisse derrière lui.
-------------------------------------------------

j'attend vos commentaires...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tickle
Grande plume
Grande plume
avatar

Nombre de messages : 137
Age : 35
Date d'inscription : 29/04/2005

MessageSujet: Re: HISTOIRE DE WESTFIRE   Lun 18 Juil à 0:58

Eh bien j'adhère toujours au style, que je trouve agréable, riche, mélodieux et j'aime bien l'utilisation de la deuxième personne.

Maintenant, sur le fond, je ne comprends pas trop le premier revirement de Maïna: pourquoi change t'elle d'avis soudainement? Eprouve-t'elle des sentiments pour Jolio? Est-elle attiré par sa quête? ou alors veut-elle juste jouer avec lui en lui faisant croire un instant qu'elle est de son côté, ce que la suite me laisse penser?

Ce n'est pas très clair, mais ca ne crée pas pour autant un mystère qu'on a envie de percer... à éclairer pour nous pauvres lecteurs please!!

De même, il faudrait nous expliquer pourquoi est-ce Westfire précisément qu'il décide d'aller aider.

Ensuite, je trouve certaines phrases assez classiques mais qui rentrent cependant bien dans le cadre de l'histoire. Le départ de Jolio, au final, est assez classique... Je ne sais pas si c'était ton but.

En tout cas, j'ai hate de lire la suite!

Tickle
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tara
Plume active
Plume active
avatar

Nombre de messages : 230
Age : 29
Localisation : là où vous ne m'attendez pas ...
Date d'inscription : 20/06/2005

MessageSujet: Re: HISTOIRE DE WESTFIRE   Lun 18 Juil à 20:23

pour Maïna et Jolio... et bien la visionneuse et partagée entre son devoir enversd son peuple et l'aventure qu'elle pourrait mener... tout ce qu'elle veut c'est aider les peuples... mais ce qu'elle sait c'est qui est l'enfant qui doit se rendre sur les lieux...
Jolio lui complique la situation en lui demandant de se mouiller et en lui déclarant sa flamme... quant à savoir si elle l'aime... ça tu le sauras à la fin de l'intro...

pour Westfire... disons que ce n'est pas le premier monde auquels les éphémères ont à faire ( ouah je fait des rimes...heum... c'est décalé je sais...)

imagine que tu vois des choses qui sont peut-être entrain de se passer... au centre de ce chaos... tu vois la silhoouette d'un enfant... instinctivement tu la reconnais... tu connais le nom de cet enfant, tu sais tout de lui, et tu le sais parce que tu connais cet enfant depuis qu'il est arrivé.... c'est ce que Maïna voit... elle voit le chaos, elle voit le mal et le bien, elle voit la mort et la vie... et au centre de cette vision, elle voit... Jolio... pourtant, le garçon est toujours à leurs cotés... alors il n'y a qu'une explication... Jolio doit s'en aller pour aller prendre sa place dans la guerre et dans l'histoire... à elle de trouver le moyen de le lui faire comprendre... chaque enfant est unique, la technique qu'elle emploiera sera donc tout aussi différente... Jolio est intrépide et toujours très concerné... il a grand coeur et c'est comme ça qu'elle le fait partir...

mais tu verras... avec la fin de l'intro, tu comprendras tout...
alors... voila la suite...
-------------------------------------------------------------------------------------

La visionneuse, quant à elle, est redevenue froide et rigide. Elle veut montrer que les sentiments exprimés avec tant de sincérité par ce garçon ne l’ont même pas effleuré. Elle veut montrer que tout comme son peuple, et bien plus encore, elle n’a pas de cœur. Mais vous qui la connaissez, vous savez bien que tout n’est qu’une façade …
-Mes frères, mes sœurs, je vous ai réunis ici pour convaincre celui qui a été choisit. L’élu est maintenant partit. Comme ces prédécesseurs il partira seul, vers le soleil levant pour accepter le destin qui l’attend et pour sauver un monde. Il a choisit la voix la plus obscure pour atteindre la lumière et c’est en connaissance de cause qu’il part vers une quête désespérée où guerre et paix se mêlent pour former un tout chaotique … Puisse la Lumière le suivre, guider ses pas et l’aider à prendre les bonnes décisions …
Elle se dirige vers vous et prend la place de Jolio. Après avoir liée ses mains à celles de ses deux voisins, vous l’entendez soupirer. Vous savez que nuls autres mots que les paroles rituelles ne seraient prononcées. Alors, se conformant à la règle qui est appliquée depuis des temps immémoriaux, la visionneuse déclare d’une voix forte et imitée par tous « aïla, Jolio ».
Comme toujours, aucune larme ne sera versée, aucun « adieu » ne sera prononcé, aucune aide ne lui sera proposée car le garçon a choisit de partir de lui-même sachant qu’il ne reviendrait plus jamais … Jolio, votre voisin intrépide et passionné, sera bientôt et dans tous les cœurs, oublié … Ensuite, un autre enfant arrivera et le remplacera … « un cycle » vous avait dit Maïna … oui, un cycle inachevable comme celui des saisons …

Alors que les enfants partaient maintenant en masse pour reprendre leurs activités, quelque chose vous retient encore dans la pièce. Vous attendez que tout le monde soit dehors, puis vous vous retournez vers la seule personne qui restait figée à la place de l’élu …
-Maïna … vous l’aimiez ? Lui demandez vous en voyant sa mine triste et sa tête basse.
Elle vous regarde comme si elle cherchait le piège à la question que vous lui aviez posé. Dans ses yeux noirs, profonds, intelligent, vous n’osez pas y lire la réponse … De toute façon vous la connaissez déjà … du moins vous vous en doutez …
-non, soupira-t elle en secouant légèrement la tête, mais comment le lui faire comprendre … Tu le connais, il est parfois si borné …
-Alors j’irais écrire son nom dans le livre. Je l’ai déjà fait pour tous les autres …
-Oui, va … Que son nom, bien que oublié reste celui de l’enfant brave et intrépide qui a quitté notre monde avec fierté et tristesse …
Vous allez sortir à votre tour lorsqu’elle vous rappelle. Vous vous retournez et vous la regardez d’un air surprit et interrogateur.
-Je n’ai pas décrite toute ma vision, tu sais … Vous confie-t-elle d’une petite voix.
-Comment cela ?
-A la fin, il y avait une grande explosion et … Elle s’arrête. Sa voix tremblait d’émotion, de crainte et de reproche.
« C’était la fin du monde … » soupire-t-elle enfin « tu comprends … Jolio ne sauvera pas ce monde … et … » Sa voix se brise mais elle continue « je l’ai envoyé vers la mort … ».
-Peut-être vous trompez vous … Peut-être qu’il y arrivera … après tout, les autres ont réussis, alors pourquoi pas lui …
-Je l’espère … En tout cas, je compte sur toi pour m’en informer …
Vous lui répondez par un hochement de tête et un petit sourire avant de tourner vos talons et de partir, la laissant seule avec ses remords et ses sombres pensées.
Dehors, le soleil brille, comme d’habitude. Les enfants vaquent à leurs occupations quotidiennes comme si rien ne s’était passé et que Jolio n’avait jamais existé. Comme tous les jours. Pourtant, le garçon a soulevé en vous un point crucial que vous pouvez voir confirmé sous vos yeux : Votre peuple n’a pas de cœur et aucuns remords. « Certes, vous dite vous, mais quoi qu’il en soit, rien ne pourra jamais le changer. Cela fait partie de leur caractère comme les yeux noirs font partis des traits caractéristiques de votre peuple. »
Vous vous dirigez à présent vers un édifice fait en pierre blanche. La grande porte avait été construite en bois. Vous pouvez voir qu’elle est décorée de milles dessins. Ces derniers concrétisent les différents caractères des érudits qui vous ont précédés. Avec délicatesse, vous les effleurez avant d’ouvrir la porte et de rentrer. Un magnifique spectacle s’offre alors à vous. Vous vous trouvez dans la bibliothèque … Vous passez devant les étagères qui montent jusqu’au plafond et qui semblent sur le point de s’écrouler tant il y a de livres. Peu vous importe. Vous vous dirigez vers la table ronde qui se trouve au cœur de ce labyrinthe d’ouvrages. Dessus, vous découvrez un nouveau livre. Bien sûr, vous savez ce que c’est. Vous connaissez son titre et son contenu … Enfin, en partie … Vous contournez la table et le fauteuil qui lui est adjacent et vous allez chercher une plume et de l’encre dans la commode du fond. Vous vous installez ensuite dans le fauteuil et vous posez les objets que vous teniez. Intéressez vous au livre … Sur la couverture, vous pouvez voir écrit en lettres d’or « Histoire de Westfire ». Alors, vous l’ouvrez et sur la première page qui est blanche, vous écrivez « Sauvé par Jolio ». Rien de plus ne vous est nécessaire pour vous rappeler de lui lorsque vous ouvrirez de nouveau cet ouvrage.
Enfin, vous vous appuyez sur le dossier de votre confortable fauteuil en cuir et vous commencez votre lecture …
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tara
Plume active
Plume active
avatar

Nombre de messages : 230
Age : 29
Localisation : là où vous ne m'attendez pas ...
Date d'inscription : 20/06/2005

MessageSujet: Re: HISTOIRE DE WESTFIRE   Mar 19 Juil à 23:30

bon... ( je retiens mes larmes, je retiens... non je retiens plus rien!!! )

bandes de... bandes d'internautes en folie!
voilà vous l'avez bien mérité na! à cause de vous ben... ben... ben rien...
je vais mettre la suite mais je vais d'abord expliquer le contexte...
-------------------------------------------------------------------------------

donc nous sommes retés sur le fait que vous ouvriez le livre pour le lire...


ET PASSE LE TEMPS,
ET FILENT LES ANNEES,
LE MALHEUR DISPARAIT,
LE BONHEUR NE FAIT QUE PASSER.
ET REVIENS LE MAL,
ET SE DISSIPE LA LUMIERE,
WESTFIRE,LIEU DE DESOLATION,
WESTFIRE,LIEU DE REVOLUTIONS...


NB: ne vous inquiétez pas, c'est le poème qu'il y a devant chaque nouvelle ère...

nous sommes dans la première ère.... plus exactement dans les années 1200 ( je dis les parce que ça se passe sur tout le siècle...)

vous ne retrouverez pas Jolio avant.... hmmmmm... je dirais au moins 1000 ans... alors patientez...
voila, c'est tout ce que vous deviez savoir, enfin je pense... ah, encore un truc... il y des chapitres et des sous chapitres, c'est donc un peu long. donc ça va couper au milieu d'une action (à moins que vous préfériez avoir les 20 pages d'un coup...)
---------------------------------------------------------------------------

alors le premier chapitre s'appelle "LA NAISSANCE DU MAL"

sous chapitre:
. LE DEPART .



Il fut un jour de l’année 1200, alors que le printemps s’annonçait, que les enfants jouaient dans l’herbe fraîche et humide, et que les moutons broutaient tranquillement sous la garde de leur berger, une fête se préparait. En effet la famille Karthantes s’apprêtait énergiquement pour l’entrée de leur fils dans l’âge adulte. Puisque Antir, car tel était son nom, avait, en ce jour du 11 Avrïll, dix huit ans.


Sur le chemin qui menait à Synthain, chevauchait, sur un cheval alezan, un étrange cavalier. Tout de gris vêtu, on ne voyait de lui que ses yeux bleus, aussi clairs que le ciel au dessus de sa tête. Sur le chemin de terre, son cheval allait bon train et ont aurait pu croire que l’homme était un simple voyageur. Néanmoins, les Plandons, eux, savaient très bien d’où il venait et lorsqu’il croisait quelqu’un, tout ce qu’il pouvait voir sur les visages était une peur intense mêlée de haine. Ainsi partout où il passait, les hommes et les femmes s’arrêtaient, se taisaient et le regardaient passer. A son passage dans les villes et les hameaux, les portes se fermaient, les enfants rentraient de force dans les maisons, les volets restaient clos, comme si l’homme était aussi dangereux que la peste et plus encore.
Ralik Vif’Atar secoua faiblement la tête. Soit ils sont idiots, se dit-il, soit on les a mal renseignés sur notre compte. Mais il avait appris combien les Hommes pouvaient avoir peur des différences et il ne s’en souciait plus. Pour ne pas voir les regards pleins de haine qu’ils lançaient à cet homme d’entre deux âges, il s’efforçait de toujours regarder droit devant lui.
Heureusement, il serait bientôt de retour dans la tour, car il avait mal au dos et aurait donné beaucoup pour avoir la chance de s’allonger sur un lit, manger quelque chose de chaud et se réchauffer les mains devant une cheminée allumée. Il rit intérieurement en songeant à la réaction des villageois si il avait du demander son chemin. Il aurait certainement été rejeté comme un vulgaire manant en quête d’un peu de nourriture. Très vite, il atteint un autre hameau. Il y en avait de plus en plus et il savait donc qu’il se rapprochait de la ville. Aussi il continua sa route, toujours droit devant vers un jeune homme …

Antir entra dans la maison. Sinda était assise sur une chaise et regardait la cheminée éteinte. Il savait que dans son esprit, elle voyait les flammes danser devant ses yeux marron. A son arrivée, elle se retourna, le visage rayonnant de bonheur. Ses cheveux blonds qui tombaient en cascade sur ses épaules, voletaient dans le courant d’air créé par la porte que le jeune homme n’avait pas fermée. D’un bond elle se leva et rejoignit avant de sauter à son cou et de l’embrasser. Le contact de ses lèvres chaudes emplit Antir d’un sentiment doucereux. Elle se rapprocha ensuite de son oreille pour lui murmurer :
-Mon aimé, que le jour de tes dix huit ans soit le plus beau et le plus resplendissant de tous les jours de l’année.
-Il l’est puisque tu es à mes côtés …
Il la serra fort contre lui, ses mains s’enroulant autour de la fine taille de la jeune fille, puis l’embrassa longuement, passionnément.
Tout-à coup quelqu’un fit irruption dans la salle commune en courant. Elle ne s’arrêta pas et leur sauta dessus en criant « joyeux anniversaire » à son frère. Elle avait été rapide mais n’égalait la jeune femme qui s’était écartée et les avait regardé tomber en riant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tara
Plume active
Plume active
avatar

Nombre de messages : 230
Age : 29
Localisation : là où vous ne m'attendez pas ...
Date d'inscription : 20/06/2005

MessageSujet: Re: HISTOIRE DE WESTFIRE   Ven 12 Aoû à 17:33

non... ce n'est pas possible... co...comment... un triple post... a moi toute seule?????

bon ok, j'arrête de déconner... meme si...
-------------------------------------------------------------------------------------
Antir se redressa tant bien que mal, Linnama encore serrée contre lui. Il regarda cette dernière. Âgée de six ans, elle était mince, presque chétive malgré son appétit de géant. Ses cheveux d’un châtain plus clair que ceux de son frère étaient coupés au dessus des épaules.
Peu à peu, des bribes de conversation montèrent du jardin. Sinda aida son bien aimé à se relever en lui adressant un petit sourire moqueur.
-Avoue, lui dit-il alors, tu savais qu’elle allait me sauter dessus.
-Moi ? Répondit-elle d’un ton partagé entre l’innocence et l’outrage, non … J’ai seulement suggérée l’idée …
-Je m’en doutais … Dit-il avant de rire à gorge déployée. Décidément elles étaient toujours de connivence. Et cela retombait toujours sur lui.
Il décrocha la petite fille de sa jambe et la mit sur ses épaules et, tenant Sinda par la main, sortit rejoindre les invités.

Vers quatorze heures, alors que la fête battait son plein, un étrange cavalier se fit apercevoir par un ami de Linnama. A bout de souffle, on pouvait voir la peur dans ses grands yeux bleus.
Lorsque le résonnement des sabots du cheval se fit entendre de plus en plus fort, les musiciens s’arrêtèrent de jouer. Et quand le cavalier fit stopper sa monture, un silence oppressant était déjà installé. Pas un bruit. Pas un murmure. Même le vent qui faisait chanter les bouts de métal accrochés pour l’occasion en les frappant les uns contre les autres semblait être tombé.
Mais le cavalier ne paraissait pas gêné pour autant. D’une voix grave, il déclara :
-Je cherche un jeune homme et je sais qu’il est présent en ces lieux … Son nom est Antir Karthantes … Qu’il s’avance.
Pas un mouvement. Personne n’osait bouger, les convives étaient comme pétrifiées. Ralik se demanda si c’était par peur ou par surprise de le voir gâcher leur petite fête par sa présence autant que par sa requête. Il entendit cependant une voix d’homme s’élever parmi la foule même s’il ne pouvait pas voir celui qui parlait.
-Qui le demande ?
« Et voila, se dit-il, ma mission est presque achevée ». Bien sûr il savait à qui appartenait cette voix jeune et forte, assurée et insolente. Sous son capuchon, il sourit.
-Un mage. Oui, Antir, c’est un mage qui te demande et qui te prit de t’avancer jusqu’à lui.
-Pourquoi ?
-Je souhaite faire de toi mon disciple, Antir.
Enfin, il vit quelque chose bouger dans la masse. Un jeune de taille moyenne faisait descendre la petite fille qu’il portait sur ses épaules. Après avoir murmurer quelque chose à l’oreille de la jeune femme élancée qui tenait maintenant la main de la fillette, il s’avança. Il n’eut pas à se frayer de chemin à travers les invités car ils s’écartaient comme si tout-à coup, le beau jeune homme aux cheveux foncés qui tombaient sur ses épaules, avait une maladie extrêmement contagieuse.
Avant d’avancer dans l’espace vide qui séparait les Hommes du grand cheval alezan, il fut arrêté par un homme à la carrure imposante. Ils avaient les mêmes yeux marron. Il lui dit quelques mots à l’oreille avant de le relâcher. Antir put enfin s’approcher du vieux mage. Lorsqu’il fut assez proche pour qu’, en tendant le bras, il puisse caresser le museau de l’animal, il s’arrêta.
-Allez vous tous nous tuer si je refuse votre requête ?
-Bien sûr que non, je ne suis pas un monstre.

----------------------------------------------------------------------------
bon se sera tout pour le moment...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tara
Plume active
Plume active
avatar

Nombre de messages : 230
Age : 29
Localisation : là où vous ne m'attendez pas ...
Date d'inscription : 20/06/2005

MessageSujet: Re: HISTOIRE DE WESTFIRE   Jeu 18 Aoû à 23:11

je vois que la vie trépidante de Antir vous laisse froid comme du marbre... mais bon c'est pas grave... ce n'est que le quatrième post que je fais à moi toute seule...
je continuerais quand même à mettre la suite... meme si personne ne me lis...
je suis forte et courageuse et vous aurez la suite meme si vous ne prenez pas le temps de la lire!
mais pas encore... je laisse le temps à ceux qui voudraient commencer de le faire avant que la longueuer ne les décourage
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: HISTOIRE DE WESTFIRE   

Revenir en haut Aller en bas
 
HISTOIRE DE WESTFIRE
Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» [A LIRE] Histoire de la taverne + Tuto d'upload.
» Revue "Les dessous de l'Histoire" (Jacquier)
» la peinture hyper réaliste Histoire de l'Art
» Histoire de Korrigans/Conte breton
» Annie Pietri, l'Histoire pour la jeunesse...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Nouvelle Génération d´Auteurs :: Les textes de la NGA :: Projets de romans-
Sauter vers: