Nouvelle Génération d´Auteurs

les mots de la NGA
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Méandres

Aller en bas 
AuteurMessage
haemo
Petite plume
Petite plume
avatar

Nombre de messages : 90
Localisation : ENV d Alfort
Date d'inscription : 06/01/2005

MessageSujet: Méandres   Jeu 30 Juin à 20:13

Je signe mon retour après cette longue période d'absence...avec un petit poème sans prétention

Méandres

Perdue dans les méandres assombris
Des ombres de douce mélancolie
Je joins mon cœur fragile à mon courage
Pour partir reconquérir à la nage
La rivière enchantée de mon enfance
Où rêve et avenir rimaient avec chance

Toutes ces années se sont envolées
Emportant dans leur sillon affolé
Les blanches colombes, signes d’espoir
Lueurs immaculées dans la nuit noire
Mes rêves alors privés de leurs ailes
Se sont égarés malgré mes appels

Pourtant j’ai trouvé dans ce doux regard
Le force de prendre un nouveau départ,
Je recommence à croire doucement
Au travers des reflets azur charmants
De ses deux émeraudes dont la flamme
A su raviver l’espoir dans mon âme
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Méandres   Ven 1 Juil à 13:47

C'est très joli et très profond, mais j'ai encore et toujours du mal avec le rythme... les césures changeantes ça me fait toujours bizarre...
Revenir en haut Aller en bas
Skid
Plume déliée
Plume déliée
avatar

Nombre de messages : 304
Localisation : corrèze
Date d'inscription : 26/02/2005

MessageSujet: Re: Méandres   Ven 1 Juil à 15:22

trés franchement il me semble que ce texte est rendu bancale par la forme et que le plus gênant est sa banalité. Banal du point de vue du sens: Tu traites du bonheur passé de la nostalgie, sans lui donner vraiment de forme, assez vaste pour que quiconque puisse se l'approprier ( il ne suffit pas de regretter le passé, cela nous arrive à tous à une période de notre vie, il faut biensure y voir un nouveau départ). Ce nouveau départ tu l'envisages dans ton texte, il me semble que c'est par quelqu'un d'autre, or encore une fois cela reste flou: qui ne serait pas enchanté par un doux regard, qui ne l'a jamais été? Ces considèrations, ma foi peu originales, ou peut être trop peu fouillées, donnent l'impression que leur auteur est une personne tourmentée par des démons assez généraux, qu'il n'arrive pas à cerner, et que son bonheur ne dépend que de l'arrivée d'un "autre" dont l'aspect angèlique, résulte d'une vision trop subjective pour qu'on lui fasse réellement confiance. A vrai dire, je ne sais pas si ce poème traite réellement de toi, et si c'est le cas j'imagine que tu sais gèrer ta vie à ta manière, mais on sent la personne tellement éloignée de ce qu'elle parle, qu'on a du mal à croire sincèrement qu'elle puisse se sortir d'une telle passe, on pourrait lui conseiller de chercher dans la littérature de Chateaubriand(et plus généralement des romantiques) de meilleurs représentations de ses tourments. Mais je pense qu'autre chose rend ce poème si peu évocateur, au niveau de la forme, comme si pour te conformer au mètrage tu avais du omettre de faire ressentir et ne faire penser le lecteur qu'en lui rappelant de vagues souvenir de ces analyses de textes de seconde:
pas de réelles phrases, donc des groupes de mots assez vagues, qui ont pourtant leur sens propres, (pas de double lecture possible)
des termes simplistes "rivière enchantée de mon enfance" "rêve" "avenir" et "chance" sont de conceptes philosophiques tous trés différents, "les blanches colombes"... devrait être un copyright en poésie, "dans" "au travers" "dans" : le dernier paragaphe est dure à lire. finalement puisque les phrases sont trop lourdes uniformes, le rythme est cassé.
Stylistiquement, je me demande quel est ton registre. On pourrait penser à de la poésie romantique justement, avec beaucoup de concept, et un questionnement ouvert sur le moi, mais encore une fois je ne trouve pas cela innovant, et je trouve même qu'il y a trop d'erreur pour y prétendre.

Voilà cette critique n'est pas un attaque personnel, au contraire, essayant moi-même d'écrire je m'empêche trop souvent de critiquer les autres en sachant que j'en suis moi même la cible potentielle. Mais je trouve cela dérangeant que s'installe un climat d'autosatisfaction, où tout le monde ne fait que dire du bien des poèmes des autres, sans vraiment dire pour quoi. Malheureusement écrire c'est aussi se positionner par rapport aux styles d'écriture, ce n'est pas seulement ressentir, car si le ressentit ne pousse qu'à aimer on perd l'impression de progresser. J'admire souvent les personnes qui m'ont le plus critiquer car ce sont aussi elles qui m'ont le plus propulsées, et j'espère franchement que ce post aura susciter en toi des réactions, car même s'il est approximatif et loin de la neutralité donc de la vérité, il te forcera à remettre en question certains de tes acquis, à les renforcer où à les remplacer, à progresser en somme. Et j'espère que ce titillement virtuel te motivera à venir ri"poster" si je puis dire, sur les textes d'autres personnes (les chanceuses!^^) qui auront alors droit à un sacré coup de pouce.
amicalement skid
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Méandres   

Revenir en haut Aller en bas
 
Méandres
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Méandres, poèmes illustrés
» stage tango avec les Maestros Julia et Andres CIAFARDINI
» stage tango avec les Maestros Julia et Andres CIAFARDINI
» je suis un peu perdue dans les méandres du site
» Recherche et survie dans les méandres de la Sacro-Sainte BNF

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Nouvelle Génération d´Auteurs :: Les textes de la NGA :: Poèmes-
Sauter vers: