Nouvelle Génération d´Auteurs

les mots de la NGA
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 un petit article qui prend à rebrousse poil

Aller en bas 
AuteurMessage
Skid
Plume déliée
Plume déliée
avatar

Nombre de messages : 304
Localisation : corrèze
Date d'inscription : 26/02/2005

MessageSujet: un petit article qui prend à rebrousse poil   Sam 2 Juil à 0:25

n'oublions pas les propos de l'actuel ministre de l'intérieur( un usurpateur, aux promesses floues, proches de celles de l'extrême droite, libérales donc nécessairement créatrices d'inégalités):
il a parlé de "nettoyage" en pointant du doigt un endroit symbolique de l'exclusion à la française, la cité des 4000.
On pourra aussi citer le célèbre architecte oscar niemeyer, lorsqu'il dit que "le monde est dirigé par les riches. pendant longtemps les riches ont empêcher aux pauvres de parler, en les excluants du monde. la démocratie à donné la parole au peuple, alors les pauvres se sont plaints aux riches de leur pauvreté, aujourd'hui les riches réussissent à se plaindre des pauvres."... Rappelons nous qu'à la racine de tous ces faux problèmes qu'on nous impose à la télévision, il y a l'exclusion et la pauvreté, et rappelons nous en même temps que ces problèmes étaient les mêmes par le passé, que c'est la démocratie qui a changé cette règle séculière. Alors nous comprendrons que le débat politique français (et même mondial) est complètement absurde, éloigné de la réalité quotidienne, qu'il refuse d'admettre ce qui tombe comme une évidence: de l'inégalité naît la tension. A ceci prés qu'en france le peuple se souvient que c'est lorsque l'argent est distribué de manière équitable qu'il devient un moyen de change intéressant pour la socièté des hommes, mais les politiciens ont trouvé la réponses à cette inquiètude raisonnable: s'ils ne peuvent pas nous détourner de cette conception qui coule de sens, ils séduiront l'extrême droite en la plongeant dans un semblant de réalité xénophobe et nationaliste, et ils mentiront aux indécis, pour leur cacher les reculs de la démocratie qu'ils sont en train d'opèrer et pour s'assurer une victoire écrasante aux élections, dans un pays où une grande partie des votants est vieille, aigrie, raciste, facilement terrorisée par quelques personnes qui revendiquent violemment le besoin d'égalité et de liberté de toute une communauté, de toute une classe populaire laissée de côté. Mais les seules motivations de ces personnes (hormis le fait d'obéir à des groupe de pression tels que le medef dont l'objectif est d'augmenter la fortune des "élites française bourgeoises"-combien y a t il de particules à leur noms?) leurs seules motivations proviennent de l'intérêt que nous portons à leur propos, en tant que moutons facilement maléables que nous sommes. En pensant prendre position, certains participent à cette retrograde, ils sont le combustible d'un feu médiatique qui les emportera dans la fumée de leur regret, lorsqu'ils s'apercevront que notre système social, qui n'attend qu'à se perfectionner, sera mort. Réveillons nous et n'acceptons pas que le but même de notre future président soit la régression. Je sais à quel point l'action politique est difficile, mais il ne faut pas sous ce prétexte, accepter des solutions simplistes, qui ne servent que de masque à une refonte "à l'américaine" de notre système. Il s'agit de défendre des valeurs, qui me répugnent parfois dans leur applications, mais dont les fondements ne devraient pas être discuttés. Vous me direz ce ne serait pas la première fois qu'on se ferait avoir par quelqu'un qui prétend remettre en question des valeurs fondamentales.. si si rappelez vous en 33 pas loin de chez nous.

bon je vous laisse à cet article qui résume avec assez de cohérence, l'incohérence (hehe) du discours, des actions, des intérêts de notre future président. hélas





Sarkozy, un danger pour la démocratie
La stratégie du ministre de l’Intérieur : tenir un discours de la peur pour faire passer ses régressions antidémocratiques. Avec l’élection présidentielle de 2007 en tête.

Histoire d’alterner avec les gesticulations compilables dans des scénarios d’une ou deux minutes destinés au 20 Heures, Nicolas Sarkozy a donné hier une longue interview au Figaro. Dans cet entretien millimétré, il poursuit un objectif qui lui est cher : remettre le sécuritaire et le « problème » de l’immigration au coeur d’un débat politique dominé depuis la campagne référendaire par la question sociale et l’emploi. Et pour cela, le premier flic de France, en fait d’idées neuves, utilise une vieille recette : il tente de jouer sur les peurs. Une partition dont il est tellement familier qu’il en sombre dans la langue de bois.

Peur de ces hordes de « multirécidivistes » lâchés dans la nature par des juges incapables et contre lesquelles, assure-t-il, « la société doit se défendre ». Peur de ces faits divers érigés par la magie médiatique en faits de société. Peur des immigrés et des demandeurs d’asile « bidon ». Peur de l’élargissement de l’Europe, surtout quand il concerne la Turquie.

S’il tient ce discours, il le dit sans détour, c’est bien pour chasser sur les terres du Front national, au prétexte de « récupérer un électorat populaire abandonné par la gauche ».

Se glissant sans vergogne dans le costume de ministre de la Justice, le chef de l’UMP n’a pas cédé un iota sur ses attaques contre les magistrats ou sa proposition de peines « plancher ». « Le Conseil supérieur de la magistrature, accuse-t-il, a prononcé seulement 19 sanctions depuis 1990. »

Nicolas Sarkozy persiste et signe : ce n’était pas une parole en l’air, il promet de « nettoyer » non seulement les 4000, mais aussi « une cinquantaine de quartiers particulièrement sensibles », à coups de distribution de Flash-Ball aux forces de l’ordre et de descentes du RAID dans les cités. Quant à l’immigration, elle doit être « choisie » : il faut séparer le bon grain de l’ivraie, distinguer « bons » des « mauvais » immigrés, les cerveaux compétitifs des parasites potentiellement criminels. Pour cela, le Big Brother de la droite parie sur la biométrie et des contrôles qu’il promet enfin efficaces.

Puis, hop ! Autre changement de casquette : l’homme devient ministre de l’Emploi et de la Solidarité, fustige comme à son habitude un « modèle social » qu’il a contribué à sérieusement abîmer, pour prôner de nouvelles « réformes de la législation sociale ». Et, adoptant le ton d’un président du MEDEF : « Il ne faut pas avoir peur de s’attaquer aux rigidités du marché du travail. » Un programme populiste, libéral, sécuritaire. Direction : 2007, évidemment. Avec une stratégie claire : celle d’une sorte de 21 avril permanent : « J’ai la conviction qu’en 2007 le désir d’alternance ne sera pas entre la gauche et la droite, mais entre les extrémistes et les républicains. »

Rosa Moussaoui
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Antigone
Rang: Administrateur
avatar

Nombre de messages : 626
Age : 35
Localisation : Bruxelles
Date d'inscription : 10/10/2004

MessageSujet: Re: un petit article qui prend à rebrousse poil   Sam 2 Juil à 0:48

Au niveau de l'information et de la communication, je trouve que la France se rapproche de plus en plus des Etats-Unis, sans vouloir vous vexer... Pour ceux qui ont vu Bowling For Columbine, ça saute aux yeux. Le danger est partout, pauvres petits français!

Vous savez nous en Belgique, tant qu'on a de la mayonnaise pour les frites...

_________________
Big Boss of the NGA
La langue française est une noble langue alors respecte-la, espèce de petit con!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
un petit article qui prend à rebrousse poil
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Petit article mariage (en Belgique)
» GABRIELLE PETIT - Tyranides
» petit article sur mon blog: cours photo avec modèle
» Petit article dans Le Monde... la question des "subbers" / loi HADOPI
» Un petit article d'un blog du Monde sur l'économie romaine

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Nouvelle Génération d´Auteurs :: Le salon de thé :: L´Agora-
Sauter vers: