Nouvelle Génération d´Auteurs

les mots de la NGA
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 prose étouffée

Aller en bas 
AuteurMessage
Skid
Plume déliée
Plume déliée
avatar

Nombre de messages : 304
Localisation : corrèze
Date d'inscription : 26/02/2005

MessageSujet: prose étouffée   Ven 8 Juil à 21:52

car skid ne plonge pas dans la luxure sans une éclaboussure. (à moi amsterdam )


Bordel!
je n'ai rien.
Seul je suis,
Un peu.
Exclu?
pas du tout.
Je veux être de ceux là, je pense les comprendre.
Eux disent que je n'les comprends pas, preuves à l'appui.
Peur de ceux qui me comprennent, qui me prennent avec eux et me font leur joujou.
C'est pas grave... C'est la galère.
Face aux aléas, on est mieux lottis, sous des althaeas que sous des débris.
J'ai comme une envie de me ronger les os
Une envie de fusionner avec des lépreux et d'y laisser ma peau.
Une envie de rivaliser avec des autistes et d'y perdre mon humour.
De le noircir, cet humour qui faisait qu'aux femmes mûres, je plaisais étant enfant.
Au pieds du mur des lames en station'ment,
Je regarde vers l'azur,
J'ai la migraine.


Dernière édition par le Mar 19 Juil à 1:55, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lune
Invité



MessageSujet: Re: prose étouffée   Sam 9 Juil à 21:30

Oua.

un seul mot, le seul qui me vienne: Puissant.
Revenir en haut Aller en bas
Flower
Invité



MessageSujet: Re: prose étouffée   Ven 15 Juil à 17:07

Bonjour!!!
j'ai lu ton poème avec beaucoup d'attention, et j'apprécie la forme qu'il revêt!
Ton poème sonne bien, j'aime beaucoup la phrase:"Face aux aléas, on est mieux loti, sous des altéas que sous des débris", elle coule bien, peut-être grâce aux groupes de mots qui font 4 fois 5 pieds...Par contre, je n'ai pas trouvé "altéas" au dico, peux-tu m'expliquer ce mot? Merci d'avance!

Voici toutefois quelques suggestions orthographiques afin de rendre ton poème plus agréable à l'oeil...

"exclu" sans "s"/"je n'les comprends pas"/"preuves"/"loti"/"mûres"/"larmes( à moins que "lames" ne soit fait exprès?) en stationnement".
Je trouve que le texte serait mieux sans élisions("stationnement" en un mot,"je ne les comprends pas" idem,...). C'est à la lecture orale que ces élisions se feront naturellement!
Pour "me font leur joujou", essaie de trouver un autre verbe que "faire", trop commun, ou alors change de tournure!
Je te propose d'accentuer un passage, afin d'y souligner le contraste:"C'est pas grave...C'est la galère!"
J'aime beaucoup le passage avec les lépreux, l'image est très forte!!!

Voilà...Je te souhaite une bonne continuation!!
Revenir en haut Aller en bas
Skid
Plume déliée
Plume déliée
avatar

Nombre de messages : 304
Localisation : corrèze
Date d'inscription : 26/02/2005

MessageSujet: Re: prose étouffée   Ven 15 Juil à 19:24

Déja merci pour vos comm
ensuite, j'ai opèrer quasiment à toutes les retouches que tu me proposais flower (déja pour les petites fautes, qui sur un texte si court n'ont pas lieu d'être)
Ensuite pour ce qui est des althaeas (lire altéa, avec le a dans l'e) ce sont des fleurs apparentées aux rosiers, j'ai lu en cherchant dans le dictionnaire, que c'était en même temps une sorte de guimauve, ce dont je me réjouis car c'est bien de cette image de douceur enfantine, reminiscence des aprés midi passées dans des jardins, à manger des bonbons, que je voulais charger ce mot.
les "ellulilolasion" étaient faites exprés, une façon de donner de la violence aux deux expressions. dans ma tête dire "je ne" c'est se forcer. Ca peut paraître tiré par les ch'veux (^^), surtout qu'il y a aussi une histoire de rythme derrière ce choix, mais à certains moments j'ai envie de macher mes expressions, de leur donner une vulgarité, un aspect de langage de rue, qui, selon moi, les enrichi.Pourquoi les poètes seraient ils tous des éminents lettrés parlant comme louis 14?(hors sujet c'est juste un piste)

et enfin pour finir dans le style "gros commentaire sur son propre poème"
ce sont bien des lames en station'ment dont je parle. je me réferre au mur des lamentations.. seul vestige du temple juif de jérusalem aprés l'aggression romaine. Un rempart indestructible, religieux,évoquant la diaspora du peuple juif, finalement un lieu face auquel on voit bien la misère l'homme. Bref c'est simplement évocateur.
Mais puisque ce mot est bien trop chargé je n'en garde que l'image phonètique pour la remplir d'un autre sens, les lames en stationnement seraient telles ces barricades que l'on plaçait devant les châteaux forts au moyen-âge, prêtes à empâler quiconque se jetterait dessus, immobile, immuable, car statique.
Cependant c'est un choix, et si les "larmes en stationnement" sont bien plus esthétiques, elles reflètent moins la difficulté à être surmontées... euh malgré tout le débat n'est pas clôt dans ma tête ^^

Mais tout ça est étouffé, tout le monde bouffe sur cette terre, pas la peine de pleurer, c'est juste que j'ai vraiment la migraine.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tickle
Grande plume
Grande plume
avatar

Nombre de messages : 137
Age : 35
Date d'inscription : 29/04/2005

MessageSujet: Re: prose étouffée   Lun 18 Juil à 0:45

Encore une fois j'adhère avec ton poème.

D'abord la forme, ces phrases qui se ralongent petit à petit, comme des yeux qui découvrent au fur et à mesure un nouveau cadre pour ensuite s'attarder à de plus amples réflexions...

Ensuite de belles images et de belles idées surtout dans les phrases longues.
Quelques petites choses quand même: je trouve que le "quand j'y pense" fait de trop, on le sent s'en avoir besoin de le lire et puis ça permettrait d'accentuer le jeu sur "une envie" que tu répètes trois fois.
Du coup, ce serait surement mieux avec : " une envie de rivaliser avec des autistes"... fin' bon, c'est que mon avis hein!

et puis pour les " lames en station'ment", change rien surtout, c'est trop bon!

Continue et longtemps surtout!!

Quant à moi, je vais essayer de renouer avec mon clavier...en ce moments, les mots manquent...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Skid
Plume déliée
Plume déliée
avatar

Nombre de messages : 304
Localisation : corrèze
Date d'inscription : 26/02/2005

MessageSujet: Re: prose étouffée   Mar 19 Juil à 2:00

*checked out* je suis plutôt d'accord avec ta rectification et surtout pour le retour du "o" enfin... mais quand même c'était dur de l'enlever ce petit quand j'y pense, il faisait une petite pause. enfin je vais voir, si patrick sebastien se prononce il se peut que je change.

et oui c'est ça, et bah il faut se forcer pour écrire...
enfin moi c pas difficile, quand la courbe de la vie est proche de zéro, on perçoit bien les hausses de tension. hum (pauv petit)
allez allez faut produire, vu qu'il manque du peuple.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Capitaine Caverne
Petite plume
Petite plume


Nombre de messages : 56
Date d'inscription : 09/02/2005

MessageSujet: Re: prose étouffée   Jeu 21 Juil à 1:21

Skid, je suis assez d'accord avec ton idée de garder les élisions, je trouve aussi que sans cela, ça ferait plus artificiel. Et comme tu dis, les poètes ne sont pas obligés de parler comme Louis XIV (Le frère de Carbone?!). D'ailleurs, les exemples de Raymond Queneau et de Jacques Prévert montrent qu'on peut être un grand powête et nez en moins (comme disait Roxane à Cyrano) causer la France de la rue.

Pour Patrick Sébastien, je crois qu'il a rédigé un traité sur l'emploi de l'anaphore en se basant sur les licences versificatives dans "Le petit bonhomme en mousse", mais pour l'instant, on peut difficilement le trouver en bibliothèque, c'est Jordi qui l'a emprunté pour préparer son bac littéraire entre deux traites de bovidés.

Sinon, c'est clair que ton poème claque et fait mouche, il est un peu noir, certes, mais ça te réussit bien.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Skid
Plume déliée
Plume déliée
avatar

Nombre de messages : 304
Localisation : corrèze
Date d'inscription : 26/02/2005

MessageSujet: Re: prose étouffée   Jeu 21 Juil à 1:26

ca fait plez ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: prose étouffée   

Revenir en haut Aller en bas
 
prose étouffée
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Pennac, Daniel] La petite marchande de prose
» Petits poèmes en prose
» Poème en prose
» Conduite à l'étouffée
» [Poésie] Le poème en prose

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Nouvelle Génération d´Auteurs :: Les textes de la NGA :: Poèmes-
Sauter vers: