Nouvelle Génération d´Auteurs

les mots de la NGA
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 une mission m'est donnée

Aller en bas 
AuteurMessage
Skid
Plume déliée
Plume déliée
avatar

Nombre de messages : 304
Localisation : corrèze
Date d'inscription : 26/02/2005

MessageSujet: une mission m'est donnée   Mar 23 Aoû à 19:07

titre trés approximatif, pour l'un de mes premiers essais d'écriture remanié, toujours un peu vide, je vous le soumets parce que je produis pas trop en ce moment... ^^



Je défie le soleil du regard pour quelques secondes puis je ferme les yeux, j'ai envie de mourir. Je pense simplement au ciel, il est si bleu. En les rouvrant, les empilements des carcasses de fer, le liquide rouillé qui les entoure, les hauts bâtiments qui les soutiennent, s'incrustent tel un décor, sur l'empreinte dorée de mon iris. Mais elle disparaît petit à petit et je suis à nouveau visible. Depuis cinq heures que j'attends j'ai eu l'occasion de visiter les bureaux. J'avais prévu d'y aller trois heures avant le rendez-vous pour être sûre de ne rien manquer, mais je m'étais résigné, il ne viendrait pas. Je suis persuadé qu'il est passé, peut-être même m'a t’il regardé, en tout cas il n'est pas venu. Il me semble pourtant qu'il m'a murmuré quelque chose. Peu importe cela ne voulait rien dire. J'étais si déçu que j'ai voulu lancer un bout de tuyau sans histoire. A vrai dire c'était lui ou moi. J'ai attendu, l'oreille penchée au dessus du vide, mais aucun bruit n'est sorti, comme si le tuyau avait été engloutit dans sa chute. Personne n'en saura rien. Ces bâtiments se meurent dans une silence de littorale, et le même air qui les ronge, aidé par le temps, s'amuse à crier en s'engouffrant dans leurs ossements. En y repensant, j'espère qu'il viendra, qu'il s'excusera de son retard. C'est sûre, c'est le plus poli de tous mes amis. J'ai du mal comprendre, ce devait être post mediem. C'est à cause du vent, de l'endroit, du temps, mais non. Je ne me suis pas trompé, c'est lui qui n'est pas venu. A vrai dire cet endroit c'est ce qu'il me faut, une belle carcasse pour un asticot sans logis, je pourrais y ruminer la rouille, cultiver mon tétanos, marmonner dans les salles de classe et faire résonner ma voie jusqu'à la jetée. Et puis j'ai comme l'impression de les avoir parcourus toute mon enfance, ces couloirs uniformes, mes yeux s'y perdent à nouveau, comme dans un puits. Je crois que je vais rester encore un peu. Il me disait que c'était chez soi qu'on se sentait le mieux, et je ne le croyais pas…
Je vais traverser la cour délabrée en esquivant les gouttes d'eau séculaires, signalées par des stalactites géants. Certains manqueront de s'effondrer sur moi, je ne regarderai pas derrière. Je rentrerai dans l'enceinte du bâtiment Nord en passant entre les bris de glace parsemés, je monterai les ternes escaliers. Par la fenêtre j'apercevrai l'extérieur.
Rien pourtant n'annonce ce bâtiment. La plaine flotte sur l'océan, recouverte d'une végétation courte mais folle, cisaillée par les lames de glace qui se créent la nuit au ras du sol. Sous la terre une large couche sédimentaire, glissant elle même sur la lave en fusion.
Tout à coup un énorme Brouhaha: Je vacille, et tombe sur les marches. Mes membres tremblent agités, à cause du son qui résonne a présent dans la forteresse. Le bruit m'assaille après m'avoir assaini. Je me souviens: je suis tombé de côté, j'ai voulu crier mais aucun son n'est sorti, ensuite j'ai perdu connaissance (ou peut être était-ce avant?). Il m'a semblé que je me relevais, je suivais les marches numérotées, depuis la n° 800. Le bruit disparaissait à mesure que je montais mais le son lui apparaissait, un son infini, constant dans son rythme, matériel car faisant vibrer mes poils sur son passage. Plusieurs fois je tombais. Je me souviens avoir aimé glisser sur les marches parfois cassées, me frapper contre le béton, boire mon sang, exploser de rire. En haut, au quatrième étage, le plafond était le plus haut, il était à plus de 50 mètres. Des fils plus ou moins décharnés permettaient d'accéder à la charpente de poutres asymétriques, presque artistiques. A peine avançai-je que je fus violemment projeté contre le sol, cinq mètres en arrière. Pendant trois bonne secondes je goûtais à la plénitude, secoué de l'intérieur, mon champs de vision assailli par des petites lucioles. Puis une nouvelle onde musicale, un nouvelle vague, un nouveau rebond, mais moins haut car plus prés du sol. Un troisième; les lianes dansent au dessus de moi. Je me rends compte que les objets sont tous collés au mur, qu'ils retentissent à chaque onde, et que parfois certains tombent par les fenêtres. Je suis lassé de cette impuissance, je pense à lui, au fait qu'il n'était pas là, à ce qu'il m'avait dit. C'était cela.
Entre temps le rythme continuait. J'ai fermé les yeux, j'ai serré les poings, je n'entendais plus rien, ne sentais plus rien, pas même les vagues de particules. je me disperse dans la pièce, sans autre sensation que celle de disparaître, à petit feu. Je le fais pour réapparaître dans le coeur, au fond de la salle dans une sphère azurée translucide traversée en sa surface par des signaux électriques. Je suis en apesanteur, je vois avec mon nombril, je mange, et mon nombril paraît le plus approprié pour recevoir cette nourriture ci.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Candleinthestorm

avatar

Nombre de messages : 589
Age : 35
Localisation : ENV-Alfort
Date d'inscription : 11/10/2004

MessageSujet: Re: une mission m'est donnée   Sam 12 Nov à 16:42

Plutôt étrange...

_________________
UneBougieDansLaTempête, membre de la Nouvelle Génération d'Auteurs...



Les rues sont pleines de ces bonheurs que les gens trop souvent piétinent.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://fritesauvin.canalblog.com/
 
une mission m'est donnée
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Astuce] Bloquer l'accès aux "Connexions de Données"
» Fiche de données de sécurité - Ethanol pur
» COMICS PLACE : la petite émission
» Base de données bibiographiques BCIN
» Avis de marché - Paris - Musée Rodin - Mission de restaurateur conseil - conservation préventive

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Nouvelle Génération d´Auteurs :: Les textes de la NGA :: Nouvelles-
Sauter vers: