Nouvelle Génération d´Auteurs

les mots de la NGA
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Silence des mots

Aller en bas 
AuteurMessage
Hiraeth Dùnadan
Floodeuse en série
Floodeuse en série
avatar

Nombre de messages : 468
Age : 28
Localisation : les Terres Sauvages
Date d'inscription : 11/11/2004

MessageSujet: Silence des mots   Dim 20 Nov à 23:40

Ce sont ces repas où la poussière semble se déposer sur vous si lentement, et si vite à la fois. Ces repas où chacun regarde son assiette en silence, sans lever, les yeux, avec cet épais silence qui étouffe le tic-tac de l’horloge. Où le sang bat à tes tempes plus fort que ton cœur, et ce silence, ce silence, assourdissant, qui remplit tout l’espace, impossible de faire le moindre le mouvement, ce silence où chaque bruit infime paraît résonner. Quand chacun s’efforce de ne pas lever la tête et de dévisager son voisin d’en face, la tête obstinément baissée. Ce silence, c’est le même que tu retrouves dans les salles de classes, où 31 têtes fixent sans voir un professeur, où toujours la poussière vole et t’asphyxie lentement. Il parle, il parle, et ces mots qu’il ouvre, dissèque, il leur sort les entrailles, les découpe, et le sang des mots jaillit. Ils sont si nombreux, agonisants, accrochés aux angles des fenêtres, rampant sur le sol entre les chaussures, cadavres rendant leur dernier souffle, se traînant à la recherche d’un lecteur qui essaierait de lire tout simplement, juste pour rêver, s’échapper… Ils se vengeront, sans doute, un jour, peut-être…. Les bistouris, les scalpels, les ciseaux et les surligneurs luisent, rouges, rouges, rouges…. Gouttes à gouttes, le sang s’écoule du sol jusqu’au plafond. La porte, la porte, la sortie, elle est là, on voit dehors, dehors avec sa boue et sa pluie, dehors… Tu te lèves, hésitante, tes pieds laissent des traces rouges sur le sol. Derrière toi reste un corps froid, dont le cœur bat au ralenti, les yeux vides, sourd. La porte, tu l’ouvres, et les murs te happent entre eux, la porte se renferme. Noir. Ta respiration. Les pierres froides qui suintent. A gauche, à droite. A droite, une lumière vacillante, tu avances, l’écho de tes pas. Des mots, des mots noirs et blancs, quelqu’un, quelqu’un qui se noie, un quelqu’un qui était assis il y a bien longtemps derrière un bureau, devant 31 têtes immobiles, que les mots noirs et rouges noient, il hurle, il hurle, les mots l’étouffent, il crache, les mots rentrent dans ses oreilles, son nez, partout. Il disparaît sous eux. Sur la vitre qui te sépare d’eux, tu vois la buée de ta respiration. La peur, la peur lâche, qui ronge l’estomac et empêche de respirer, la peur te saisit, vite, à gauche. Tes pas étouffés par la poussière, les grandes vitres sales qui laissent à peine filtrer la lumière, du papier, des milliers de feuilles de papier qui attendent qu’on les gratte et que les mots apparaissent. Ils sont déjà tous là, les mots passés, les mots présents, les mots futurs, à attendre que quelqu’un les découvre, et le vide résonne de leurs murmures impatients et furieux. Une autre porte, tout au bout. Noir, de nouveau. Le silence. Et tu les entends soudain qui arrivent. Tes démons, ceux que tu t’efforces d’oublier, de laisser derrière toi, qui s’effaçaient chaque jour un peu plus, mais que tu entendais encore parfois hurler dans tes rêves avant que le sommeil te prenne. Ils arrivent. Tu cours, tu cours, le plus vite que tu peux, tu sens leur souffle dans ton dos, tu cours, tu cours. Mais ta respiration siffle, l’air ne rentre plus, l’air entre, tu inspires, tu expires, profondément, mais c’est comme si tu ne respirais pas du tout. Tes poumons semblent se désagréger, chacune de leurs parcelles hurle de douleur avant de disparaître dans l’obscurité, si mal, si mal. Eux ils se rapprochent, ils t’ont rattrapée, ceux que tu voyais encore quand tu restais seule trop longtemps, quand de nouveau tu n’arrivais plus à parler, à aligner les mots, ils ne te lâcheront plus jamais, jamais. Tu trébuches, tu tombes sur la pierre froide, la douleur, et ils sont là.

______________________





à samedi prochain...

_________________

"C'est en écrivant qu'on devient écrevisse" Hans Arp
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.perdu.com
Antigone
Rang: Administrateur
avatar

Nombre de messages : 626
Age : 35
Localisation : Bruxelles
Date d'inscription : 10/10/2004

MessageSujet: Re: Silence des mots   Dim 20 Nov à 23:54

J'a-dore.

Cet espèce de délire halluciné parfaitement décrit, cette impression de tourbillon dément, d'oppression muette... Ca coule tout seul, tout naturellement, ça se lit dans un souffle. Et le titre est tout simplement merveilleux.

J'a-dore. Vraiment.

_________________
Big Boss of the NGA
La langue française est une noble langue alors respecte-la, espèce de petit con!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Antigone
Rang: Administrateur
avatar

Nombre de messages : 626
Age : 35
Localisation : Bruxelles
Date d'inscription : 10/10/2004

MessageSujet: Re: Silence des mots   Lun 21 Nov à 0:03

Hiraeth a écrit:
Il parle, il parle, et ces mots qu’il ouvre, dissèque, il leur sort les entrailles, les découpe, et le sang des mots jaillit. Ils sont si nombreux, agonisants, accrochés aux angles des fenêtres, rampant sur le sol entre les chaussures, cadavres rendant leur dernier souffle, se traînant à la recherche d’un lecteur qui essaierait de lire tout simplement, juste pour rêver, s’échapper… Ils se vengeront, sans doute, un jour, peut-être….

Je voudrais pas avoir l'air d'insister mais... c'est tout de même énorme.

_________________
Big Boss of the NGA
La langue française est une noble langue alors respecte-la, espèce de petit con!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Candleinthestorm

avatar

Nombre de messages : 589
Age : 35
Localisation : ENV-Alfort
Date d'inscription : 11/10/2004

MessageSujet: Re: Silence des mots   Lun 21 Nov à 0:32

Clair ! Ce passage là est une de mes préférés aussi !

J'ai l'impression que notre petite Tiph' a passé un level ! J'ai trouvé l'écriture beaucoup plus ... enfin moins ...

Plus personnalisée quoi !

Un style personnel ! Moins commun !

Voilà !

Bref : j'aime !

Continue comme ça !

_________________
UneBougieDansLaTempête, membre de la Nouvelle Génération d'Auteurs...



Les rues sont pleines de ces bonheurs que les gens trop souvent piétinent.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://fritesauvin.canalblog.com/
Plume
Modératrice consciencieuse et infatigable
avatar

Nombre de messages : 207
Localisation : entre ici et ailleurs mais toujours là quand il faut!!!
Date d'inscription : 29/10/2004

MessageSujet: Re: Silence des mots   Lun 21 Nov à 3:45

Level 2 même joueur joue encore !


Continue ma grande tu nous surpasseras tous... tu le fais déjà...

Comme je te l'ai dit tout à l'heure, je trouve que c'est un texte comme toi seule sait en faire... La fuite et le sang amenant la fin irrémédiable... et puis les mots...

La citation de Antigone est le meilleur de ton texte mais le tout est formidable j'adore.

_________________
Je suis pas un grand écrivain mais j'écris quand même... Et je vous lis toujours pour mon plus grand plaisir!!

Et heu aussi Antigone, Hiraeth et Torny, c'est quand la suite??? Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lain
Plume active
Plume active
avatar

Nombre de messages : 216
Age : 37
Localisation : Wired
Date d'inscription : 09/06/2005

MessageSujet: Re: Silence des mots   Lun 21 Nov à 12:04

Tiph is back, et c encore mieux qu'avant !!! Génial
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.matthy.org
Acyella
Petite plume
Petite plume
avatar

Nombre de messages : 94
Localisation : Tarragona!!!!!
Date d'inscription : 08/09/2005

MessageSujet: Re: Silence des mots   Sam 26 Nov à 15:07

waouw waouw

J'adore j'adore... Je cours avec le texte. Bravo!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hiraeth Dùnadan
Floodeuse en série
Floodeuse en série
avatar

Nombre de messages : 468
Age : 28
Localisation : les Terres Sauvages
Date d'inscription : 11/11/2004

MessageSujet: Re: Silence des mots   Sam 26 Nov à 22:54

Candleinthestorm a écrit:
Clair ! Ce passage là est une de mes préférés aussi !

J'ai l'impression que notre petite Tiph' a passé un level ! J'ai trouvé l'écriture beaucoup plus ... enfin moins ...
dis tout de suite que c'était nul avant




nan ça me fait vraiment super plaisir tous vos commentaires merci de l'avoir lu

_________________

"C'est en écrivant qu'on devient écrevisse" Hans Arp
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.perdu.com
moi
Grande plume
Grande plume
avatar

Nombre de messages : 127
Age : 25
Localisation : PaRiS
Date d'inscription : 19/12/2005

MessageSujet: Re: Silence des mots   Lun 19 Déc à 2:43

ce texte est tout simplement genial! j'aime beaucoup le passage cité par antigone, lui , alors la, je l'adore plus encore que tout le reste! tu eecris super bien!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Silence des mots   

Revenir en haut Aller en bas
 
Silence des mots
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Mots farfelus ? définitions farfelues...
» Nos expressions et mots français préférés
» Les Mots de Sartre
» Mots fantômes...
» Completer ces mots 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Nouvelle Génération d´Auteurs :: Les textes de la NGA :: Nouvelles-
Sauter vers: