Nouvelle Génération d´Auteurs

les mots de la NGA
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Parenthèses

Aller en bas 
AuteurMessage
Antigone
Rang: Administrateur
avatar

Nombre de messages : 626
Age : 35
Localisation : Bruxelles
Date d'inscription : 10/10/2004

MessageSujet: Parenthèses   Dim 3 Sep à 19:19

La dernière composition maison... Partie d'une bête idée qui m'est venue en marchant dans la rue. Je suppose que la première lecture peut être assez déroutante, et qu'une deuxième doit aider à mieux comprendre le texte, mais peut-être aussi que je me crois plus compliquée que je ne le suis!

J'en profite pour m'excuser de mon absence ces derniers temps... Promis je vais tâcher de revenir en pleine forme pour vous donner mon avis partout où on ne me le demande pas!


***





Que les journées sont mornes… Rien n’égaye le quotidien. Les heures succèdent aux heures, dans leur longue procession silencieuse (un éclair ton regard nos corps enlacés des éclats de rire et de joie être ensemble simplement c’est suffisant) et sans surprise. Mêmes matins, tous ces réveils vains qui se valent dans leur résignation muette. Semaine, week-end, tout se ressemble. Les secondes m’étouffent. Les nuits m’anesthésient. L’impression que ce monde mal ajusté me va mal. Beaucoup trop grand pour moi. Beaucoup trop grand.

Je hais mes (me jeter dans tes bras sur un quai de gare tu m’as manqué oh comme tu m’as manqué un éclair faut-il déjà repartir est-ce qu’il le faut) habitudes de femme seule, mes plateaux télé, mes amis aussi transparents que moi, mes pizzas froides et mes livres de chevet. Quel intérêt ?

Quel intérêt ?

Je ne trouve pas de sens, aucune raison qui justifie (faut-il vraiment partir j’ai l’impression que je viens d’arriver c’est injuste j’ai raison pas vrai ça n’a pas de sens) cette solitude infinie. Si encore tout cela avait une logique… Mais non. Peut-être que chaque journée n’est qu’un pas de plus vers la mort. Peut-être bien, au fond.

Pourquoi je m’agiterais ? C’est la vie. Métro-boulot-dodo. Programmes télé, DVD, bouquins, ciné, n’importe quoi pour s’échapper un peu. « S’échapper », échapper à soi-même. Aux flots de pensées qui planent lentement, vautours (étouffer maladroitement un fou rire et me serrer contre toi ce que tu peux être crétin parfois) aux ailes déployées dans ma tête. S’évader. S’oublier. Se perdre.

C’est infini. Aliénant. C’est Sisyphe et sa tâche imbécile. Pourquoi serais-je heureuse de finir une journée ? Je vivrai encore la même demain. Un jour sans fin. Le temps (passe toujours trop vite avec toi c’est agaçant tout de même je voudrais qu’il dure toujours je t’aime me réveiller à tes côtés sourire il faut que j’y aille tu as vu l’heure je vais rater mon train) est si long ! Il s’étire à l’infini.

Cela finira-t-il (je veux rester avec toi) un jour ? Puis-je espérer autre chose ?

J’ai la détestable impression de vivre (mon bonheur notre bonheur) entre parenthèses. Comme si j’étais sans importance. Facultative. Pourtant… Je ne suis pas (avec toi) facultative !

Il est sûrement des parenthèses bien plus importantes que tout ce qui les entoure… Des parenthèses qui vivent vraiment.

Je veux vivre !

_________________
Big Boss of the NGA
La langue française est une noble langue alors respecte-la, espèce de petit con!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lain
Plume active
Plume active
avatar

Nombre de messages : 216
Age : 37
Localisation : Wired
Date d'inscription : 09/06/2005

MessageSujet: Re: Parenthèses   Lun 4 Sep à 14:12

Mais non ce n'est pas compliqué, c'est tout simple et magnifiquement vrai !
La première parenthèse heurte, la seconde chiffonne un peu, et ensuite tout est évident, coule de source.
J'aurais bien aimé que ça dure plus longtemps...

Voilà c'est super constructif comme commentaire ! Ah, si, une chose: la dernière phrase me dérange. Elle contraste avec la douce mélancolie du texte, c'est sans doute fait exprès, mais moi j'aime bien m'enfoncer dans ma mélancolie comme un sucre fond doucement au contact du chocolat fondu. Alors voilà, je ferme les yeux sur ces derniers mots et je me laisse aller...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.matthy.org
Tickle
Grande plume
Grande plume
avatar

Nombre de messages : 137
Age : 35
Date d'inscription : 29/04/2005

MessageSujet: Re: Parenthèses   Dim 1 Oct à 17:29

Oh comme ce texte est dur, là, maintenant, dans cet état. Mais il est dur parce qu'il est tellement vrai. Je voisles quais de gare, les dimanches pluvieux comme aujourd'hui et les semaines qui reviennent identiques à elles-mêmes.
Je crois que tu as mis en mots ce qui me trotte sans cesse dans la tête.

Merci

Tickle
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tornade
Plume active
Plume active
avatar

Nombre de messages : 201
Localisation : Là où commence le chemin de l'obscurité...
Date d'inscription : 16/11/2004

MessageSujet: Re: Parenthèses   Dim 1 Oct à 21:05

Pffff... Je sais même pas quoi dire. ^^
Ca sera un peu la même chose que les commentaires de Lain et de Tickle, c'est tellement vrai.

Non vraiment, je sais pas trop quoi dire...

Y'a juste ça... ^^

Citation :
« S’échapper », échapper à soi-même.

"Que veulent-il nous dire ? Qu’il n’y a plus de fuite possible ? Qu’on ne pourra jamais s’évader de soi-même ?" - Beigbeder

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Parenthèses   

Revenir en haut Aller en bas
 
Parenthèses
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» ma parenthèse !
» Wlad (ce message entre parenthèse est ici uniquement car le titre doit comporter au minimum 5 caractères, mon pseudo en faisant 4, je suis obligé de combler, maintenant, le but est de ne pas dépasser 255 caractères)
» Parenthèse
» Parenthèse inattendue Episode 1
» Parenthèse inattendue Episode 5

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Nouvelle Génération d´Auteurs :: Les textes de la NGA :: Autres-
Sauter vers: