Nouvelle Génération d´Auteurs

les mots de la NGA
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Untitled

Aller en bas 
AuteurMessage
Tulle
Nouveau
Nouveau
avatar

Nombre de messages : 2
Date d'inscription : 24/01/2008

MessageSujet: Untitled   Jeu 24 Jan à 18:07

Voila...Heu, je commence tout juste à écrire une nouvelle, entre fiction et réalité (je suis pleine d'inspiration) et je voudrais votre avis sur le prologue, pour savoir si le début est attirant ou si ça donnerait plutôt envie de refermer le livre...


Prologue


Je la hais. Elle...Oui, elle, je la hais. Elle, et ses cheveux dorés qui brillent au soleil. Elle et ses yeux rieurs, son sourire ravageur et ses gestes charmeurs. Elle qui me l'a repris, arraché, volé. Elle qui l'a marqué au fer rouge, qui a écrit son nom sur son front au feutre indélébile pour que tout le monde, oui, tout le monde, comprenne qu'il est à elle, et rien qu'à elle. Peu lui importe le fait qu'ils ne soient pas "ensemble" dans le sens figuré du terme. Son coeur, lui, elle le sait, lui appartient tout entier. Pas de lutte, ni d'opposition, tout s'est fait trés vite, presque sans résistance. La faiblesse, voila ce qui l'a perdu. Face à elle, il s'incline. Sa dominance se lit sur son visage radieux de femme comblée, et à chaque regard échangé perce cet éclair de conquête. Elle ne cherche peut-être pas à le récupérer pleinement et véritablement, physiquement et moralement. Tout ce qu'elle désire, elle le possède déjà : l'assurance de sa passion, de son attachement et de son amour pour elle.

Il ne faut pas le blamer trop durement, cependant. Il a essayé, de toutes ses forces, vraiment. Il a essayé de l'oublier, de l'effacer, de la rayer de ses pensées. C'est en tout cas ce qu'il affirme haut et fort, à qui veut bien l'écouter. Sauver sa fierté, sa dignité et son orgueil d'homme blessé, c'est tout ce qu'il lui reste à présent. Et pourtant...il y a bien eu une petite accalmie dans cet ouragan déchainé de sentiments. Une autre elle...Solution que vous jugez facile? Oh, non, il se pensait sincère. Elle est belle, différente et rêveuse, pourquoi ne pas essayer? Se disait-il alors. Amèrement, le temps passe, les moments de bonheur tarissent et ne restent plus que les souvenirs qu'il a d'elle, la première. Il se fait alors distant, lointain, afin que l'autre ne soit blessée le moins possible. Aprés tout, il a vraiment de l'affection pour elle, son amie, trés chère...Il ne s'est pas rendu compte à quel point elle s'est jeté dans son jeu, corps et âme, en ne pensant à rien d'autre qu'à l'amour qu'elle ressentait, et ressent toujours, pour lui. Un jeu dangereux, et prenant, qui vous saisis au coeur, aux tripes et vous retire toute raison. Elle, la passade, n'a pas tout de suite compris ce qu'il se passait et ce qu'il voulait lui faire comprendre. Elle n'est pas stupide, elle a bien vu qu'il se comportait bizarrement, différent de d'habitude, plus distant et moins souriant. Il avait presque l'air d'un étranger à ses yeux. Lorsqu'il l'appelle le soir même, elle comprend enfin. C'est fini.

Elle, la passade, l'accalmie, le repos peut-être, c'est moi. Moi, qui l'aimes, lui, passionèment et désespérement. Moi, qui la hais, elle, furieusement et pitoyablement. Moi, qui m'affaisse devant la supériorité qu'elle avance, et qui baisse les yeux devant lui. Moi, qui appréhendes chaque jour un peu plus le futur, dont la souffrance s'ancre un peu plus profondèment à chaque seconde et qui observes, impuissante, ses sentiments se débattrent et mener une véritable bataille contre lui-même. Je vais bien, ne t'en fais pas, ais-je envie de lui crier, juste pour qu'il cesse enfin de me regarder avec cet air de culpabilité mêlée à la gêne qu'il ressent. Je ne me considères pas comme bonne actrice, cependant il est facile de s'afficher un sourire faux sur le visage pour la journée, afin que personne ne remarque les sillons tracés par les larmes. Une fois que tout le monde a le dos tourné, il m'est difficile de les retenir : elles débordent, coulent et roulent furieusement sur mes joues, comme une rivière suivant son cours impétueusement. Il y a beaucoup de choses que je n'ai pas eu le temps de faire. Des mots que j'aurais aimé redire, encore, des gestes que j'aurais voulu esquisser, des présents que j'aurais souhaité offrir. Il est trop tard pour tout cela, maintenant. A présent, tout ce qu'il me reste sont mes souvenirs, et mon histoire. Une histoire compliquée, tortueuse et sinueuse, rythmée par les actions de trois personnages : elle, lui, et moi.


Dernière édition par le Dim 27 Jan à 19:23, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tara
Plume active
Plume active
avatar

Nombre de messages : 230
Age : 29
Localisation : là où vous ne m'attendez pas ...
Date d'inscription : 20/06/2005

MessageSujet: Re: Untitled   Dim 27 Jan à 12:44

Eh bien, c'est un peu cours pour se faire une idée, mais moi, j'ai envie de lire la suite.

Par contre, j'ai vu quelques fautes (maniaque moi ? )...

Et aussi, j'ai vu que tu changeais de "personnes" dont on parle... C'est idiot, mais typographiquement, si je puis dire (je trouve pas mes mots la ) j'aurais sauté une ligne, pour montrer que ca change et pour que le lecteur ne passe pas dix minutes sur la même phrase a se demander ce qu'il se passe

Dernière chose
Citation :
elle a bien vu qu'il se comportait bizarrement, différent de d'habitude, plus distant et moins souriant.
--> Differemment plutot, non ?

Allez, j'arrête d'emmercrediter le monde (c'est beau non, emmercrediter ) ... Perso, j'attends la suite
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tulle
Nouveau
Nouveau
avatar

Nombre de messages : 2
Date d'inscription : 24/01/2008

MessageSujet: Re: Untitled   Dim 27 Jan à 19:19

C'est mieux là, pour la présentation ?? Smile

Comment ça des fautes ? Où c'est qu'elles se cachent ces petites fourbes?

Quant à "différent", c'était pour marquer le fait que c'est le personnage en lui-même qui est différent, pas son attitude. En gros, le changement se fait à l'intérieur. Tu comprends ce que je voulais dire?

En tout cas, merci pour cette critique, j'apprécie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tara
Plume active
Plume active
avatar

Nombre de messages : 230
Age : 29
Localisation : là où vous ne m'attendez pas ...
Date d'inscription : 20/06/2005

MessageSujet: Re: Untitled   Dim 27 Jan à 23:14

Oh oui, j'adoooore, c'est tellement merveilleux ces petites lignes vides .... J'en pleurerais de joie ...

Sinon, pour "différent", fallait le voir, moi j'avais associé ça a ses habitudes, non a lui ...
peut etre que le rajoue d'un petit "il était ..." serait le bienvenue ... Enfin, moi je dis, je dis rien ...


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Untitled   

Revenir en haut Aller en bas
 
Untitled
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Expo photo: Untitled Expo à Bruxelles les 17 et 18 novembre 2012
» Venir à METZ PHOTO du 10 juin au 24 juillet
» Untitled, le jeu dessiné [Fini !]
» Photo à 3.89 million$ : cindy sherman
» Simple Plan

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Nouvelle Génération d´Auteurs :: Les textes de la NGA :: Nouvelles-
Sauter vers: