Nouvelle Génération d´Auteurs

les mots de la NGA
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 laisses les s'envolais 1er partie

Aller en bas 
AuteurMessage
chassain
Nouveau
Nouveau
avatar

Nombre de messages : 10
Date d'inscription : 04/04/2009

MessageSujet: laisses les s'envolais 1er partie   Dim 5 Avr à 14:50

Je me suis toujours dit que l’osque les rêves devenaient trop encombrants et les souvenirs trop lourd a porter une seul chose restait a faire les laissaient s’envoler.

Ça vous est déjà arrivez de vous vouloir revenir a un moment décisif de votre vie et de vouloir faire exactement le contraire de ce que vous aviez fait la première fois. Moi j’ai pût expérimenter la chose mais ne brûlons pas les étapes commençons par le début.

Bonjour, je m’appelles Gaby , c’est moi ma belle brune avec un sourire béat sur le visage. Si je sourit comme ça bêtement c’est que dans quelques minutes je vais retrouver mon chéri. L’homme de ma vie. Ca va faire 2 ans qu’on ai ensemble. Seul hic il est marier et a des enfants. J’entend déjà vos sifflements réprobateurs et vos réflexions . Mais je m’en fiche on s’aiment vraiment . De plus lui et sa femme c’étais plus le grand amour de puis belle lurette que ça ne marchais plus. Deuxième hic il a 14 ans de plus que moi. Je sais c’est énorme mais pour moi ce n’est rien. Bon fini les souvenirs revenons au présent. Donc je vais voir mon amoureux , il m’attend devant un café exactement la ou nos regards se sont croisé pour la première fois. Je suis tellement contente

Quelques minutes plus tard
- mais arrêtes pourquoi tu m’agresses comme ça aujourd’hui ?Encore une de nos énième disputes qui finissent toujours par une réconciliation, on ne restaient jamais longtemps fâchés)
- Je t’agresses pas , de tous manière quoi que je te dise tu prend tout mal.
- Je prend pas tous mal , n’importe te quoi. Tu étais de mauvais humeur dés le début du rendez vous. ( je lui prend la main ) Ques ce qu’il y a, qu’es ce qui ne va pas
Il me regarde d’un regard tellement triste et m’assènes
- tu ne peux pas comprendre tu n’est qu’une gamine !
Je chancelle comme sous un coup. Mes yeux s’écarquillent de terreur et mon teint deviens livide. Je ne dis plus rien. Je me lève et enfile mon manteau par des gestes secs et brusques. Lui semble réalisé tout a coup la portée de ces paroles et essai de me rattraper mais je suis déjà dehors. Non la il a été trop loin. Gamine pour qu’il se prend pour me traiter au si mal. Et puis si ma présence le déprime autant il n’a cas retourné avec sa femme.
Sans mon rendre compte je suis arrivé a la route. Il m’a suivit dehors et essai encore de me refaire revenir sur mes pas. Je sais exactement ce qu’il va se passer si je reviens vers lui. Il me regardera avec ses yeux battu et je ne pourrais pas résister et je lui pardonnerais . Mais pas la , je ne vais pas lui pardonner aussi facilement.
Perdu dans mes pensée et commençais a traversé la route et je n’ai pas vue la voiture. Elle a bien essayais de freiner mais elle n’a pas put m’éviter et c’est comme ça que je suis morte. Avant de partir de ce monde , mon amoureux a accouru a mes côté me déversant son amoure a grosse dose. Me disant qu’il m’aimait, qu’il ne voulait pas que je meurt, qu’il regrettait ce qu’il avait dit…. Sa voie s ‘éloigne, je l’entend de plus en plus loin…. Et la vous vous dîtes l’histoire et fini. Et bé non justement elle ne fais que commençais.


Je réveille dans mon lit avec un énorme mal a la tête. Et la l’air hébétée je soulève les draps pour regarder l’ensemble de mon corps. Tous est en place et en plus je suis en pyjama . La je comprend plus rien.
C’est alors que la porte s’ouvre avec violence
- Abby il est bientôt 8h , tu vas encore être en retard a l’école. Dépêche toi de te lever.
C’est ma mère en la voyant j’aurais envie de la serré contre moi et de la couvrir de baiser et de je t’aimes . Voyant mon aire hébété et mon non enthousiaste a sortir du lit , elle sort en soupirant de ma chambre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
chassain
Nouveau
Nouveau
avatar

Nombre de messages : 10
Date d'inscription : 04/04/2009

MessageSujet: Re: laisses les s'envolais 1er partie   Dim 5 Avr à 14:51

Mais qu’es ce qui sais passé. Le dernier souvenir que j’ai sais que je retrouver mon amoureux a un café. On ces disputer . Il m’a tellement énerver que je suis partie . Et en sortant du café…mon dieu le camion. Moi allongée sur le sol ne pouvant plus bougé et lui me tenant la main alors que j’étais entrain de mourir. Et là je me réveille comme une fleur dans mon lit. Non la je dois réveil.( Je ferme les yeux très fort et me pince). Aïe , ça fait mal ( je rouvre les yeux) et a parement je ne rêve pas.

- Abby, si tu ne te lèves pas de suite je vais appelé ton père nous te punirons de manière adécoite pour ta féniantise.

Bizzard c’est la première fois depuis plusieurs année qu ‘elle fait référence mon père alors que ça fait deux ans qu’il est mort dans un accident de voiture. Un accident alors qu’il se rendait a un rendez vous de travail. C’Est-ce même jour ou j’ai rencontrer Alexandre. D’ailleur il me dit souvent que j’ai perdu un père pour un gagner un autre. Je déteste quand il dis ça. Sa le fait paraître tellement vieux. Ca me dégoûte un peu .Je ne sais pas ce qui se passe . Il faut que j’en ai le cœur net. Je sort du lit et là stupéfaction devant ma glace. Alors que je m’étirais je découvre vers mon nombril le tatouage de dragon que je m’étais fait faire a l’age de 15 ans.

Mais c’est impossible , je me l’étais fait enlever quelques semaines après mes 16 ans .

Et la chose encore plus blizzard je vois mon père rentrais dans ma chambre. La figure rougis par la colère.

- bon maintenant, tu vas m’écouter, tu n’ a que 1 ans , tu vis encore sous mon toit. Alors jusqu’au jour ou tu auras fait suffisamment d’étude pour trouver un boulot qui ne soit pas merdique , et qui te permet de vivre convenablement tu iras au lycée, même si ça t'emmerde.
(je suis livide, je suis a nouveau assis sur mon lit. C’est pas vrai c’est pas possible ! J’ai a nouveaux 15 ans.
Mon père me regarde interrogateur pendant toutes sa tirade je n’avais pas bronché, mêmes pas un mot. Rien . Et la il voit mon teint blanc. Je ne sais pas si c’est le fait que je sois blanche ou que je n’ai pas essayais de répliquer quand il m’a parler qu’il effraye le plus. Mais là il s’approche de moi.
-Tu vas bien ma chérie ? Que t’arrives t’il ?
Il s’accroupie près de moi. Son visage est si près du mien. Je sens des larmes me piquer les yeux et couler le long de mes joues. Mon dieux qu’il m’avait manquer. Et là sans réfléchir je me jette dans ces bras et me met a débiter des phrases qui la du mal a comprendre.
- je suis désolais papounet, tu m’a tellement manqué, je te promet de faire des efforts , je te le jure.
Il a du mal a respirer avec mes bras au tours de son coup. Il me dégage un peu, juste de quoi s’éloigné assez pour voir sur mon visage ce qui m’arrives et si je ne me moques pas de lui.
-Mais qu’es ce qui t’arrives ma chérie, sa ne va pas ? Je n’est pas pût te manquer tant que ça, voyons on c’est vu hier a table.
Il s’assoit a côté de moi sur mon lit et poursuit
- Il est vrais que j’ai été très occupé ces temps çi mais j’avais beaucoup de boulot.
Il se tourne vers moi et me dit:
- Mais tu a raison je vais changer également et passer plus de temps avec toi .En attendant file te préparer tu vas être en retard pour tes cours.

Il se lève m’embrasse une dernière fois et sort de ma chambre. Je suis sur un peit nuage. Je ne sais pas ce qui c’est passé mais si cela ma ramener mon père je veut bien ne pas me poser de question. Un doute tout de même m’assailli .

- qu’elle date sommes nous aujourd’hui ?
Mon père encore dans le couloir répond:
- le vendredi 16 . Pourquoi tu comptes les jours qui te sépare de tes cadeaux de noël.
Je peux entendre le sourire dans sa voie. Il se moque de moi. Mais moi je n’ai aucune envie de rire. C’est la date de sa mort. C’est aujourd’hui que l’accident de voiture va se produire. Il faut que j’empêches ça. Je me lève d’un coup de mon lit et fonce dans la cuisine. Mes parents sont tous les deux là et prennent leur petits déjeuner.
-Bonjour , maman.
Je l’embrasse bruyamment sur les deux joues. Elle semble étonné de ma bonne humeur du matin et regarde mon père , qui lui se contente de levé les bras aux ciel d’un air dépité. Je ne fis pas cas de leur échange de mimiques et m’assis devant mon bol a la recherche d’une solution.
Et l’idée mais apparut comme une évidence.
- Papa, aujourd’hui je ne me sens pas très bien et vu que je n’est que des cours peu important, je pourrais passé la journée avec toi !
A oui ! Je vous est pas dit mon père est agent immobilier. Le plus gros de son travail est de faire visité des maisons a de potentiel acheteur.
Surpris par ma demande il en lâche sa tartine dans son bol. Ce qui a pour effet d’éclabousser son pyjama de café. Remis de sa surprise:
-Je suis désolais ma puce ( ça c’est le surnom qu’il me donnais étant enfant ) , mais aujourd’hui sa ne sera pas possible. J’ai des rendez vous au quatre coin de la ville. Ce n’est pas grave ce n’est que partie remise.
-Mais …
C’est la que ma mère intervient :
-Ne fait pas l’enfant Abby , ton père ta dit qu’il ne pouvait pas te prendre aujourd’hui, n’incites pas s’il te plais

- Bon d’accord, une prochaine fois.

Et je replonge le nez dans mon bol .Je sens les regard échangés de mes parents qui ne comprennent pas mon changement d’attitude. Moi qui avait si souvent critiquer son travail. C’est vrais quoi la plupart de ces clients son de salle petits bourges. Mais comment leur expliqué qu’il n’y auras pas de prochaine fois. Mais bon pour le moment , pas la peine d’insister. Son accident n’a lieu que vers 16 H. J ‘aurais bien le temps vers les 14 de pré tester un mal de ventre et de demandé a ce qu’on prévienne mon père. Là il viendra me chercher et n’auras d’autre choix que de me garder pour le reste de l’aprèm.

Le plan en tête je fini de me préparer et embrasse mes parents juste a temps pour monter dans le bus.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
chassain
Nouveau
Nouveau
avatar

Nombre de messages : 10
Date d'inscription : 04/04/2009

MessageSujet: Re: laisses les s'envolais 1er partie   Dim 5 Avr à 14:52

Dans le bus je retrouves toujours la même ambiance , les mêmes personnes. Je retrouvent comme a mon habitude ma meilleur amie Mélanie au fond du car.
- Alors comment ça va ?
- Tu croiras jamais ce qui m’est arrivé, d’abord je me suis engueller avec Alex..
- Qui est Alex
- Tu te fous de moi Alex c’est … Mince mais c’est vrai qu’historiquement parlant, la rencontre avec Alexandre ne c’est sais faîte que le jour de l’accident de mon père . C’est-à-dire aujourd’hui . Que Va-t-il se passe si je ne suis pas là au rendez vous. Jamais notre histoire d’amour ne commencera. Une chose a la fois ? Je verrais ça le temps venu.
La matinée c’est passé sans encombre. J ‘ai potassé ma sortie de cours avec ma copine qui devais m’aider en avertissent les profs de mon état et m’ emmener a l’infirmerie. Une fois la bas. Je demanderais a appeler mon père.

Dans la voiture de son père
Voila tous ces passés sans encombre. Mon père est venue me chercher comme prévue
- C’est quand même bizzard , ton soudain mal au ventre alors que ce matin tu ne voulais pas allez en cours… Ne fait pas la mou ma puce. Je suis content que tu soit avec moi .(Me regardant) : par contre pas un mot a maman.
- non promis.
Maintenant il faut juste que je sauve la vie de mon père. Facile. Oui vraiment très facile.
Jusqu’à environ 15h 30 l’après midi c’est passé sans encombre. Mais plus heure fatidique approché plus je stressé. Arrivé a 16 h nous étions encore sur la route et le dernier client étais passé quand tout a coup le portable de mon père sonne.
- ils doivent me téléphoner , pour me donner un nouveaux rendez vous pour un client.

Il se gare .Décroche. Parlement un peu avec son interlocuteur et raccroche.
- C’est bien ce que je pensais . Tu a eu une rude journée tu veux que je t’arrête au café , j’en ai pas pour longtemps après je te rejoins et on bourra un chocolat chaud. Dacc..
Là , la panique me prend.Je dois absolument l’empêcher de démarrer et de me laisser seul . Sans réfléchir a ce que je faisait je lui pique les clefs de la voiture et sort du véhiculeMon père m’imite stupéfait
- qu’es ce que tu fait ? Rend moi c’est clefs que je puisse partir.
Je ne l’écoute pas , je garde les clefs serré a l’intérieur de ma main.
- Rend moi tout de suite c’est clefs, ne fait pas l’enfant.
Il me cours après, on tourne autours des voitures garer. Je sans qu’il perd son calme.
-Bon maintenant sa suffit , rend moi , c’est…
Il n’a pas le temps de fini sa phrase qu’un accident se produit. On en reste scotcher. En quelques minutes les pompier et ambulances sont là.On déplore un mort le conducteur de la voiture.
Mon père me regarde comme çi c’étais la première fois qu’il me voyais.
- Ca aurais dut être moi . Saurais étais moi si tu ne m’avais pris les clefs je serais reparti en te laissant là et s’aurais été moi… on aurais dit que tu le savais. Mais comment ?
Je pleur, je ne peux pas m’arrêter, mon père me question et moi je ne sais que pleurer. MON PERE EST EN VIE.
Me voyant en larme il ouvre ses bras et me laisse me lover tous contre lui. Il me sert fort et me murmure des paroles rassurantes . Tous autour de nous c’est le cahot total. Mais nous n’en faisant pas cas. Notre cocon père fille est inébranlable.
Après un calin de plusieurs minutes mon père rond l’étreinte et me dit:
- allez vien on rentre.
-Qu’elle heure est t’il ?
Mon père tout étonné regarde sa montre.
-16 h 30 pourquoi ?
Non je vais louper mon rendez vous. Je suis en retard , jamais la rencontre avec Alexis ne se feras jamais.
-Je dois te laisser, j’ai rendez vous je te rejoint a la maison.
Je commence a m’éloigniez en courant: j’en ai pas pour longtemps.
- Mais… ?
Me retournant une dernière fois:
-bisous papa , je t’aimes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
chassain
Nouveau
Nouveau
avatar

Nombre de messages : 10
Date d'inscription : 04/04/2009

MessageSujet: Re: laisses les s'envolais 1er partie   Dim 5 Avr à 14:53

J’arrives tous essoufflé au café. Je ne voit pas Alexandre. O non il sera trop tard. Comment ai-je pu louper la rencontre avec l’homme de ma vie . Je l’aimes et je regrettent tous les tourments que j’ai pu lui occasionner lors de nos disputes quand je me conduisait comme une enfant. Je sais que aujourd’hui on m’a donné l’ocasion de sauver mon père car sans lui je ne pouvais pas grandir. Mais sans Alexandre je ne peux pas vivre.

Je tourne sur moi-même en tentant de l’apercevoir. Et là je voie enfin sortir du café avec son journal a la main . C’est comme ça qu’on c’est rencontrer. Ou c’est comme ça qu 'on ces percuter. Tous deux plonger dans nos pensés , nous nous sommes rencontrer brutalement. La discussion qui s’en ai suivi a permis un rendez, et un deuxième etc..

Je passe un moment a le regarder. Et la n’importa laquel d’entre nous qui aurais vaicu la même journée que moi. Qui aurais la possibilité de réorganiser la première rencontre avec son amoureux rejouerais la scène qui c’est passé .Et reproduirais l’instant magique.

Bé moi non, je restes là comme une bécasse. Je le regarde lire son journal et puis c’est tout. Je l’aimes il n’y a aucun doute. Je l'aimes, je l'aimes tellement fort. je le sais. Mais je sais aussi que l’amour ne suffit pas. On ces fait trop de mal, notre amour n’a pas d’avenir. Alors je fais la seul chose raisonnable et aussi celle que je me refusait de faire : je le laisses s’en allais.

Je restes là de longues minutes, bien après qu’il est disparu de mon champ de vision . Et je repart a la maison , auprès de mes parents. Et d’un nouvelle avenir qui m’attend
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: laisses les s'envolais 1er partie   

Revenir en haut Aller en bas
 
laisses les s'envolais 1er partie
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Comment laisser une seule partie de couleur ???
» [Guerre de l'anneau] partie du 12 décembre
» un particulier vends une partie de sa collection militaria
» [AIDE] Problème avec la partie Radio (GSM, 3G, ...) du HD2
» Mes séleucides 1ere partie

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Nouvelle Génération d´Auteurs :: Les textes de la NGA :: Nouvelles-
Sauter vers: